Récolte de graines, c'est le moment

Publié le 30 Septembre 2014

La récolte des graines

C'est le moment de la récolte des graines dans nos jardins et avec les belles journées ensoleillées que nous avons, c'est le moment idéal.

Récolter les graines en fin d'après-midi, c'est l'assurance d'avoir des graines bien sèches, elles se conserveront mieux. Si vous récoltez des graines par temps humide, mettez-les à sécher sur du papier absorbant, puis conservez-les dans un sac en papier. C'est du matériel vivant et le sac en papier permet une bonne aération. Notez dessus le nom de la plante et la date de la récolte.

Je suis toujours émerveillée de voir une si grande variabilité et diversité dans la forme des graines. Cela va, pour ma récolte 2014, de l'infiniment petit, comme les fines graines de la digitale (Digitalis), aux grosses graines du cerfeuil musqué, Myrrhis odorata.

Graines à échanger

Voici quelques exemples de ma récolte 2014 :

La rose trémière (Alcea rosea) : bisannuelle - Ses graines, grandes, rondes et plates, forment une couronne dans une bogue légèrement épineuse. Mes roses trémières sont fuchsia, j'espère qu'à la prochaine Bourse aux Plantes, vous aurez des graines en d'autres couleurs. Comme toutes les plantes de la famille des Malvacées, la rose trémière pousse en formant une racine pivot. Il vaut donc mieux les semer ou les bouturer pour conserver ces plantes magnifiques. Elles font toujours beaucoup d'effet devant une façade de maison.

L'aristea à fleurs en thyrses (Aristea major = Aristea thyrsiflora) : vivace rhizomateuse - Faire glisser la main le long de la tige pour prélever les fruits. Le plus long est de décortiquer les capsules courtes contenant les graines, très petites, rondes à ovales et foncées.

L'aristea bleu (Aristea ecklonii) : vivace rhizomateuse – Très jolie plante aux divers noms communs : étoiles bleues, iris yeux bleus, lis de maïs bleu. Récoltez les fruits mûrs avant qu'il ne s'ouvre. Le fruit est une capsule allongée, oblongue qui contient de 60 à 70 graines, marron clair, très fines.

La valériane rouge (Centranthus ruber) : vivace herbacée – Encore appelée valériane des jardins, barbe de Jupiter ou lilas d'Espagne. Ses graines, bien visibles sur la plante, sont surmontées d'un joli parachute. Le tout me fait penser à une balle de badminton, en miniature évidemment. Regardez bien les soies blanches de très près, c'est très joli.

Le mélinet à fleurs bleues (Cerinthe major 'Purpurescens') : annuelle - une plante qu'il vaut mieux semer et qui demande un sol sec en hiver, par exemple dans une rocaille plein soleil. La récolte est aisée, deux grosses graines marron foncé par fleur. A semer début avril en godet, à l'intérieur derrière une fenêtre. Puis à planter au soleil au jardin de rocaille.

La canne à pêches des anges (Dierama pulcherrimum) : vivace bulbeuse – Indispensable dans le jardin pour la légèreté qu'elle donne dans un massif. Ses longues tiges fleuries se balancent au moindre souffle de vent. Récolte des graines très facile en août.

La vipérine de Madère (Echium candicans) : arbuste - Les épis de fleurs sont bien secs et on prélève les fruits à pleine main. Le tout est mis dans un sac en papier que l'on froisse énergiquement. Les graines, très dures, noires, et en forme de petit cône, se détachent aussitôt. Semer est le meilleur moyen d'obtenir des plants bien enracinés, et le semis marche à tous les coups. Le plus difficile est de semer au bon endroit. Cette plante adore un endroit bien protégé et un sol sec qui ne garde pas l'eau en hiver, l'humidité du sol étant son pire ennemi.

Le géranium (Geranium) : vivace - ses graines sont éjectées comme le ferait une catapulte. Il faut être très attentif à ne pas récolter trop tard. La plante doit être surveillée matin et soir. Prélever trop tôt, la graine ne serait pas mûre ; prélever trop tard, il ne reste plus qu'une enveloppe vide.

La monnaie-du-pape (Lunaria annua) : bisannuelle – Encore appelée lunaire ou herbe aux écus, je pense que tout le monde connait les fruits, des disques ronds à ovales appelés silicules qui en séchant deviennent blancs et translucides. Les semences sont intercalées entre deux fines parois. On aime aussi la lunaire avec la membrane centrale du fruit dans les bouquets secs. Chez la lunaire vivace (Lunaria rediviva), les silicules deviennent des siliques car les fruits sont de forme elliptique.

Le pélargonium (Pelargonium) : vivace - ses graines sont portées par une sorte de plumeau, une tige filetée surmontée d'un bouquet de soie blanche. Les soies font parachute et transportent la graine au gré du vent.

Le sisyrinque strié (Sisyrinchium striatum) : bisannuelle rhizomateuse - aussi facile à semer qu'à repiquer. De petites bogues, le long de la tige, contenant de nombreuses petites graines rondes et marron foncé.

Le pigamon (Thalictrum aquilegiifolium) : vivace - une seule petite graine marron foncé et allongée dans une petite coque à trois ailettes, pas facile à ouvrir d'ailleurs.

La molène bouillon-blanc (Verbascum thapsus) : bisannuelle – c'est une sauvageonne que j'aime beaucoup et j'ai besoin d'avoir toujours un plant dans mon jardin. La plante fleurie est majestueuse avec sa haute tige de fleurettes jaunes. Chaque fleur donne un fruit en forme de capsule contenant une très grande quantité de graines minuscules. Ne prélevez que les capsules de la base car les graines sont de meilleure qualité.

Le watsonia (Watsonia) : vivace bulbeuse – voici une superbe plante indispensable dans nos jardins. Cette bulbeuse a le gros avantage de garder son feuillage toute l'année et de fleurir en plein été. La gamme de coloris est impressionnante. Sur la photo, les coloris que je possède ; mais il m'en manque beaucoup. La récolte des graines va bientôt commencer.

La SHBL a beaucoup distribué cette plante ce printemps dans des coloris divers. Mais attention, les plantes s'hybridant énormément entre elles, les coloris ne seront pas fidèles au plant mère. Si donc vous avez reçu un plant à fleurs lie de vin, vous aurez peut-être la surprise de voir fleurir un watsonia à fleurs marron ou rouge ou orangé. Pour conserver une couleur, il faut donc diviser les plantes. La division peut se faire en automne.

Pour aller plus loin

Site du Museum, toutes les plantes

Pour aller plus loin dans la conservation des graines, un site à mettre dans vos favoris,

la Graineterie du Museum National d'Histoire Naturelle, à Paris.

http://www.mnhn.fr/fr/collections/ensembles-collections/collections-vivantes/banque-graines

En cliquant sur l'accès à la base de données et en écrivant n'importe quel nom nom de plantes, par exemple Malus, Geranium ou Lunaria, les graines des plantes stockées s'affichent par genre.

Une autre page : http://www.mnhn.fr/fr/collections/ensembles-collections/botanique

Ce site est tellement riche en information que je vous propose de le mettre dans vos favoris. Vous y reviendrez en hiver quand il fera trop mauvais pour aller au jardin.

Ensconet, plantes sauvages

C'est un réseau qui coordonne les activités de conservation de graines de plantes sauvages au sein de l'Europe.

http://ensconet.maich.gr/fr/Propos.htm

A lire absolument : la dormance des graines. Combien de temps une graine peut-elle rester endormie ?

Sur la page "graines étranges", nous sommes invités à participer en leur envoyant nos histoires de graines.

Sites d'échanges de graines

Excellent site, belle banque de graines : Graines de Troc.

L'annuaire : http://lepotager.free.fr/echanges_graines_plantes.php

Un site d'échanges :http://www.graines-et-plantes.com/index.php

Bourse aux Plantes

J'ai récolté beaucoup de graines que j'échangerai à la prochaine Bourse aux Plantes, le 15 novembre prochain. J'espère y trouver des graines de roses trémières de différentes couleurs, des graines de digitales de couleur pêche, des petits plants de watsonia rouge.

D'ici là, je vous souhaite une bonne récolte.

Anne

Repost 0
Commenter cet article

serrurier paris 18 02/10/2014 20:45

Je vous félicite pour votre recherche. c'est un vrai œuvre d'écriture. Je partage & recommande !