La SHBL en visite aux pépinières Roué à Plouigneau

Publié le 16 Septembre 2018

Une petite dizaine de participants se sont retrouvés ce vendredi à Plouigneau près de Morlaix pour la visite des pépinières Roué.

Nous avons été accueillis par Jean Yves Roué, fondateur de cette pépinière, d’ordinaire, la pépinière ne se visite pas mais nous avons eu ce privilège (et en prime M. Roué nous a montré son jardin privé).

Histoire de l’entreprise

En 1973, Jean Yves Roué et son épouse s’associent avec M et Mme Cadiou pour acheter 13 ha de terre avec le projet de cultiver des plantes de terre de bruyère pour les revendre.

Des forages ont été faits pour trouver de l’eau, des tunnels ont été installés pour multiplier les plantes, le pari étant fait de cultiver des plantes hors sol. Le marché des azalées, bruyères, camélias, rhododendrons progresse fortement ;23 personnes ont été embauchées.

En 2003, les associés Cadiou ont vendu leur part et l’entreprise a été rachetée par deux des fils de M et Mme Roué, Thomas et Olivier. Mais le marché des jardineries stagne en France et des usines à plantes apparaissent en Europe du nord.

Il y a actuellement 28 employés, avec peu de personnes à contrats courts. La clientèle se compose à 90 % de jardineries spécialisées, 7% de collectivités et 3% de particuliers par internet. 600 000 plantes sont vendues par an environ pour un chiffre d’affaires de 3,7 millions d’euros.

Plantes cultivées

Les boutures sont prélevées sur le site et des jeunes plants sont achetés à des producteurs spécialisés en France, Belgique, Hollande et Royaume Uni.

Tout ce monde est mis en culture sous des tunnels, arrosés par aspersion ou système "Air Good') selon leurs besoins .

Nous sommes impressionnés car il y a beaucoup de plantes, des plantes « classiques » et aussi des nouveautés.

 

 

Quelques exemples de plantes que nous avons vues : choisya, camélia, rhododendron, piéris , nandina, azalée, uncinia, agapanthe, euphorbe, sedum, spiranthes, phormium, caryopteris, carex, hakonechloa, loropetalum, bruyères (callunes et daboecia), calliendra, diosma, papyrus ,colocasia, bananier, lavatère, cestrum, phlomis, eragrostis, sénécio véroniques, parahebe, helichrysum, blechnum, hydrangea ou gardenia au parfum enivrant …

D’un point de vue commercial, le calendrier des jardineries comporte 4 périodes principales : printemps ; inventaire ; été ; implantation (avant les grandes ventes d’octobre).

Pour chaque client et chaque lot commandé, des étiquettes techniques (nom de la plante emplacement physique volume du pot…) sont éditées. Un employé va chercher les plantes dans les différents tunnels, met l’étiquette autour de chaque plante et les rassemble ensuite sur une remorque.

Nora travaille dans le local des étiquettes, elle cherche les jolies étiquettes (avec l’image de la plante en couleurs et les caractéristiques de floraison) destinées au client final, qui seront sur un support plastique fichées dans chaque pot.

Les commandes préparées pour l’expédition sont stockées dans des modules près de la sortie et finalement sont embarquées dans des camions.

Voir les photos de cette visite

Les particuliers peuvent passer leur commande sur le site en ligne "in my french garden"

 

Prochaine activité samedi 22 septembre pour une journée découvertes d'arbres remarquables et la pépinière de Penhoadic plantes vivaces sur inscription + d'infos ici

Repost0
Commenter cet article