La SHBL visite deux jardins sur la Côte de granit rose

Publié le 19 Septembre 2021

Ce samedi 18 septembre, nous étions une vingtaine d’adhérents de la Société d’Horticulture du Bas-Léon (SHBL) à nous retrouver dans les Côtes d’Armor, à Louannec puis Ploumanac’h pour la visite de deux jardins de passionnés de végétaux.

 

Tout d’abord, Josette nous a accueillis dans son bel éden de 2700m², à une centaine de mètres de la mer, à Louannec. 

 

 

Au bout d’une allée de cordylines panachées et d’hortensias, la visite commence.

 

Arrivée il y a 20 ans sur une parcelle nue, Josette, passionnée par les plantes, a commencé par isoler son jardin des vents marins en installant une haie de Camellia japonica et Rhododendron ponticum.


Ensuite, les autres plantations ont commencé : végétaux récupérés ou offerts, semis et boutures maison.

 

Un séjour de 4 ans en Guyane, dans une autre vie, lui a donné le goût des plantes aux allures tropicales. 

 

Tout au long de la promenade, les feuillages exubérants et fleurs exotiques se succèdent : les palmiers Trachycarpus fortunei et Phoenix canariensis pour les plus connus, Bougainvillea 'Violet de Mèze' en appui sur la maison, fougères arborescentes autour d’un bassin et à l’abri des murs, un superbe Tetrapanax papyrifera Steroidal Giant’, des sauges, des protées, rosiers grimpants dont ‘Sénateur la Folette’ distribué en boutures...

 

Elle trouve beaucoup de plantes chez les horticulteurs spécialisés, et échange avec les adhérents des associations dont elle fait partie : la SHBL, la Société Française d’Acclimatation (SFA), les Fous de Palmiers...

 

 

Nous avons remarqué la collection de broméliacées cultivées en épiphytes sur les stipes des palmiers : une plongée en sous-bois équatorial, à tenter chez vous avec par exemple les bromélias achetées en jardinerie. Elles donneront le temps d’une saison une allure tropicale à un coin du jardin.

 

Au bout du jardin, ce sont les agrumes qui s’épanouissent : citronniers, mandariniers, orangers, pomelos. Ces deux derniers étant plus résistants que les citronniers, ils sont idéaux pour commencer une collection.

 

La visite s’est terminée autour d’un verre et gâteaux, offerts par Josette, sur sa terrasse.

 

 

Nous sommes restés pique-niquer sur place, puis une distribution de plantes a eu lieu : Abutilon striatum, knautia, tricyrtis, pélargonium, graines d’Araucaria bidwillii et de Paeonia ludlowii

 

Patrica Marchic, adhérente SHBL et nouvelle Présidente de la Société Française d’Acclimatation, nous a présenté l’activité de l’association : diffuser les connaissances des jardiniers sur l’acclimatation des plantes sous divers climats. Un bulletin est diffusé chaque trimestre. Le lien ci-dessous vous enverra vers le site de l’association.

 

Un grand merci à Josette pour le temps qu’elle nous a consacré, ses explications, son sourire et ses petits gâteaux !

 

Photos de la matinée

 

Site de la "Société Française d'Acclimatation" - SFA

 

 

Nous faisons route à présent vers Ploumanac’h et ses fameux rochers de granit rose.

 

C’est sur la pointe de la plage de Saint Guirrec que nous attendent Vincent Laborey, propriétaire du jardin (fils de Jean Laborey voir ici sa biographie), et Olivier Colin, ami botaniste et membre du CCVS, le Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées.

 

Olivier Colin CCVS, Vincent Laborey et Stéphane ALIX SHBL

Pour l’historique de ce jardin de 1,5ha, vous trouverez ci-dessus le texte sur Jean Laborey sur Wikipédia.

 

Cette visite intimiste nous a plongé dans un univers hors du temps, parmi des blocs de granit, une collection agréee de broméliacées terrestres (environ 80 taxons Puya, Aechmea, Billbergias, Gregia...), des pins et cyprès centenaires, et des paysages étonnants. 

 

Des plantes rupicoles, c’est-à-dire qui poussent sur des rochers, venant des zones humides et chaudes ou tempérées de la planète. 

 

Le choix des plantes s’est fait au fil des voyages de Jean Laborey, qui a ramené entre autres les cyprès de Lambert (Cupressus macrocarpa), le pin de Monterey (Pinus radiata) et les cyprès Leylandi (Cupressus x Leylandii).

 

 

Ne trouvant pas de pépiniéristes en Bretagne, il est allé chercher ses plantes sur la Côte d’Azur, en région parisienne et dans d’autres pays.

 

D’une lande rase à l’origine, les plantes sont maintenant partout et nous découvrons au fil du parcours les plantes qui se sont acclimatées dans ce climat rude, à quelques mètres de la mer : Leptospermum, Cistus, Eucalyptus, Lomandra, Arbutus, Melaleuca, 

Camellia, Rhododendron, Olearia, Cordyline, Westringia

 

La devise de la Famille Laborey illustre bien cette volonté permanente de tester l’acclimatation des plantes sur ce terrain difficile : « je plante quand même ».

 

Avant de quitter le jardin, Vincent Laborey nous a montré sa « machine à étiqueter » : il l’utilise pour fabriquer les étiquettes inoxydables qui permettent d’identifier les plantes. Le sel oxydant les matériaux non résistants, ce sont plus de 2500 étiquettes qu’il a fallut imprimer une à une, lettre par lettre. Un travail de force réalisé par Vincent.

 

Nous remercions chaleureusement nos hotes pour cette visite exceptionnelle

Leur accueil et leurs explications, données avec gentillesse et sourire, ont rendu ce moment trop court.

 

Photos de l'après-midi

 

Site du CCVS

 

Prochains rendez-vous sur inscription

 

Samedi 2 octobre matin Pépinières des Vieilles Forges et son jardin à Plougasnou

Dimanche 3 octobre matin Jardin Exotique à Concarneau

 

Vérifier son inscription ici

 

 

 

 

Repost0
Commenter cet article