La Baie d'Audierne et sa flore, le Phare d'Eckmühl

Publié le 7 Avril 2008

La Société d'Horticulture du Bas-Léon (SHBL) en ballade à Poullan sur Mer, à La Torche à Plomeur, au phare d'Eckmühl.


pour voir toutes les photos de cette journée, des plantes et du groupe :

cliquez ici -- cliquez ici -- et encore ici

3ème épisode (sur 5)

Nous quittons la Ferme de Florimer et ses tulipes et prenons la route du phare d'Eckmühl, distant de quelques kilomètres.
Nous longeons la Baie d'Audierne à travers dunes et marais. La Baie d'Audierne est bordée d'un cordon de galets appelé "Ero-Vili". Au fil des millénaires, le déplacement de ce cordon a formé dunes et marais.
Toute la Baie d'Audierne est un site classé et protégé, riche en faune et flore particulières.

La faune : bussards des roseaux, butors, canards, hiboux des marais, petits gravelots, sternes, phragmites aquatiques (minuscules et adorables oiseaux) et beaucoup d'autres encore.

La flore : camomille du teinturier (Anthemis tinctoria), crambé maritime (Crambe maritima), iris des marais ou iris faux acore ou iris jaune (Iris pseudacorus), isoëte épineux (Isoetes hystrix), joncs et choins (Juncus et Schoenus),  lagure queue-de-lièvre ou queue-de-lièvre (Lagurus ovatus), liseron soldanelle ou liseron de mer ou liseron des sables ou liseron des dunes (Calystegia soldanella), orchis punaise (Orchis coriophora), orchis des marais (Orchis laxiflora ssp. palustris), potentille des oies ou potentille ansérine (Potentilla anserina), renoncule à fleurs en boule (Ranunculus nodiflorus), renoncule aquatique ou grenouillette (Ranunculus aquatilis), scirpe maritime (Scirpus maritimus), thym serpolet (Thymus praecox) et beaucoup d'autres encore.

Je me suis demandée, tout l'après-midi :
"Qu'en est-il de la pollution en Pays Bigouden ?"
Sur le site de Florimer, on ne nous en a pas parlé. Et pourtant, il faut bien traiter toutes ces bulbeuses. Nous n'avons vu que le dessus, qui nous a enchanté d'ailleurs, mais qu'en est-il du dessous ?
C'est un vrai problème à La Torche. La nature est belle dans sa diversité mais quand règne l'uniformité (hectares après hectares de tulipes), la nature se dérègle, forcément.

C'est malheureusement une vérité : la faune et la flore sont en danger en Pays Bigouden.
La "guerre de tulipes" aura-t'elle lieu ?

Nous arrivons au phare d'Eckmühl, il fait toujours très beau mais le ciel va se couvrir très rapidement, seulement 20 mn entre les 2 photos :

 

 

 

 



Le phare d'Eckmühl à Saint-Guénolé, à la Pointe de Penmarc'h est haut de 65 mètres et comptent 307 marches.
Au pied du phare, un pêcheur vend des langoustines. En moins d'1/2 heure, toute la marée du pêcheur se retrouve dans une des soutes du car, il a fallu pousser les plantes.
Pour nous remercier, Isabelle, notre chauffeur, s'est vu offrir son kilo et demi de langoustines : un pêcheur sympathique.

Mais il est l'heure de rentrer à Gouesnou.
Mais, sur la route, 2 mauvaises surprises nous attendent et elles feront l'objet d'un 4ème article sur cette journée riche de souvenirs.

A demain, Anne

 

 

Rédigé par Hortimail

Publié dans #Visites de la SHBL, #Jardins de Bretagne

Repost 0
Commenter cet article