Le cormier, Sorbus domestica, arbre en voie de disparition

Publié le 9 Décembre 2008

Le cormier ou sorbier domestique, Sorbus domestica, synonyme Cormus domestica, famille des Rosacées, était cultivé pour ses fruits, les cormes, et son bois il y a fort longtemps.

Mon cormier vient de Saint-Aubin-du-Cormier, commune d'Ille-et-Vilaine. C'est donc, qu'en ce lieu, il y avait beaucoup de cormiers.
Aujourd'hui, le cormier a pratiquement disparu de nos campagnes. Dans quelques endroits de France et d'ailleurs, on peut encore admirer de très vieux, 400 à 500 ans, et très imposants cormiers.

Quelques adhérents de la Société d'Horticulture du Bas-Léon, ont eu l'opportunité d'acheter, samedi dernier, des jeunes plants de cormiers.

Le cormier est un arbre qui, avec beaucoup de temps, peut atteindre 20 mètres de haut et plus encore.
Donc puisque l'arbre vit longtemps, cela veut aussi dire qu'il pousse lentement mais pas dans son jeune âge. Au bout de 10 ans, dans de bonnes conditions, il atteindra 5 mètres et le double au bout de 20 années.
C'est un arbre de lumière, essence héliophile, qui affectionne les sols profonds. Plusieurs racines principales s'enfoncent profondément à la verticale en terre.
Les premières fructifications, si tout va bien, se feront autour de la quinzième année.
Et en attendant les premiers fruits, nous aurons tout le loisir de le voir grandir et de l'admirer car le cormier est un très bel arbre décoratif.

 

Le tronc reste lisse les premières années, jusque l'âge de 7 ans environ, puis l'écorce devient gris brunâtre foncé et se fissure pour ensuite prendre l'aspect d'une carapace ; l'on dirait que le tronc est recouvert d'écailles à la façon d'une toiture recouverte de tuiles.

Pinus canariensis, le pin des Canaries, a également un tronc recouvert d'écailles : arbre vu à Menton et dans le Jardin Blandy, Palheiro Gardens à Madère.

 

Le bois du cormier est un des bois les plus durs qui soient, plus lourd que le chêne. Il fut très utilisé en ébénisterie et pour beaucoup de pièces mécaniques, ce qui explique aussi en partie sa disparition.

 

Ses feuilles ressemblent aux feuilles du sorbier des oiseleurs, Sorbus aucuparia, composées de 11 à 15 folioles. Mais les folioles ne sont dentées que sur les deux tiers des bords supérieurs contrairement au sorbier des oiseleurs qui ont leurs folioles entièrement dentées. Elles prennent de magnifiques couleurs jaune orangé puis rouge à l'automne.

 

Au printemps, le cormier devient un magnifique arbre d'ornement par sa floraison. Ses corymbes de 35 à 75 fleurs blanches parfumées comme celles du sureau noir, Sambucus nigra. Les corymbes du sorbier des oiseleurs, de 200 à 300 fleurs, ont une odeur désagréable.
Les fleurs hermaphrodites, c'est-à-dire, mâles et femelles à la fois, sont nectarifères et mellifères, elles attirent les abeilles par leur riche nectar. Il suffit donc de ne planter qu'un seul arbre pour avoir des fruits ; mais la fructification sera plus importante et les fruits plus gros en présence de plusieurs arbres.

 

Les fruits du cormier, les cormes, ressemblent à de petites poires, Sorbus domestica f. pyriformis, ou à de petites pommes, Sorbus domestica f. maliformis.

Les cormes sont comestibles une fois blettes. On peut les consommer fraîches, séchées, en confiture ou en pâte de fruit. Autrefois, on en faisait aussi une boisson fermentée, fortement alcoolisée, le cormé, tout comme le poiré. On en faisait également une sorte de piquette, peu alcoolisée, qui remplaçait le cidre dans certaines régions.

 

Mais une autre des raisons de sa disparition est sa difficile germination.
Personne ne s'accorde sur la question pour l'instant, mais il est certain que les graines ont besoin d'un temps de stratification plus ou moins longs pour induire le processus de germination. Dans notre région littorale aux hivers doux, un passage de deux mois au réfrigérateur est donc nécessaire, mais cela est encore parfois insuffisant.

 

Le bouturage de racines est la meilleure façon de le propager.

Comment faire ? Creusez la terre sur un côté de l'arbre jusqu'à rencontrer une racine de la grosseur d'un crayon papier  et tout en faisant attention à ne pas blesser les radicelles. Sectionnez un tronçon de 15cm de long muni de ses radicelles. Repérez bien le haut du bas.

Déposez ce tronçon, à la verticale, dans un mélange "spécial bouture". Remplissez le pot en prenant soin de bien installer les radicelles dans leur position d'origine. Le haut de la bouture doit affleurer le sol sans le dépasser. Arrosez mais pas trop, la bouture pourrait pourrir.

Surveillez la bouture tout l'hiver. Au printemps, bourgeons, puis petites feuilles devraient apparaissent.  

Beaucoup d'autres arbustes et arbres, non greffés,  peuvent se bouturer de cette manière durant la période de repos de la végétation : aralia, azalée, céanothe, lilas, paulownia, poirier, pommier, rhododendron, etc.

Pour certaines plantes, les boutures seront placées à l'horizontale et recouvertes de 2 à 3 cm de terreau : consoude, delphinium, framboisier, kniphofia, pavot vivace, etc.

Le greffage. Pour une mise à fruits plus rapide, on peut également greffer le cormier sur aubépine, cognassier ou poirier mais l'arbre sera moins beau et sa durée de vie en sera réduite.

Le cormier, ce bel arbre, devenu trop rare, est tombé dans l'oubli.

Il est de notre devoir, nous, les adhérents des Sociétés d'Horticulture et Associations de jardinage de réhabiliter Sorbus domestica en l'introduisant dans nos jardins.

Des cormiers vont être plantés dans notre verger conservatoire.

Pour la sauvegarde de cette espèce, faites comme nous, plantez un cormier.

Beaucoup de réponses dans les commentaires.

Pour en savoir plus sur le cormier, un livre :

"Le traité du Cormier" de Evelyne Moinet, édité par la Société d'Etude et de Protection de l'Environnement Nord et Est Sarthe.

code ISBN : 978-2-9533950-0-6. Dépôt légal : mai 2009.

Kenavo

Repost0
Commenter cet article

Arnould 06/02/2018 15:29

Bonjour,

Le fait que je m'intéresse aux cormiers fait que j'ai trouvé un arbre, dans la région parisienne, qui fait des cormes énormes, je les ai nommées Géantes de Saint-Germain. Je ne veux pas être plus précis sur le lieu pour préserver l'arbre. En général les cormes font entre 10 et 20 grammes unitaire. Ici j'ai pesé 50 cormes prises au hasard qui font 1345 g et 50 cormes parmi les plus grosses qui pèsent 1735 grammes. Certaines font plus de 50 grammes unitaire (entre 50 et 52 grammes).

Il serait bon de propager cette sorte de cormes pour l'avenir. Je viens de récupérer des greffons et je pourrais en envoyer à des gens intéressés ici qui ont l'expérience du greffage. Pour me contacter, téléphoner au 06/Oise/Var/Savoie/Ille-et-Vilaine (remplacer les départements par leurs numéros). Mais il faut faire vite, j'ai déjà 2 candidats, et peut-être un troisième qui a déjà réussi à greffer ce cormier l'année dernière mais qui serait intéressé par d'autres greffons.

Arnould

Charles 06/02/2020 05:51

Bonjour Arnould
2 ans de passés pil poil! j'espère que je n'arrive pas trop tard!
Arnould, votre proposition est-elle toujours valable?
Si oui je vous appelle.j'ai quelques porte-greffes disponibles en cormier, et cognassier.

LM 18/09/2019 22:38

Bonjour,
En effet, on trouve des cormiers dans certaines forêts d'Île-de-France. Dans la forêt de St-Germain, une station de RER s'appelle Achères Grand Cormier ! J'ai rencontré dernièrement un cormier en forêt de Sénart particulièrement haut. Ses cormes sont succulentes blettes. Mais le cormier reste rare en Île de France, peut-être moins que le néflier.

Fanch 22/10/2017 16:56

Les miens dans le 04, sur des talus en zone non cultivée et loin de la route, beaux fruits malgré la sécheresse.

Fanch 22/10/2017 16:54

22/10/2017 16h30
Promenade dans le 04 pour cueillir des coings "sauvages" comme chaque année.
Que dalle! vu la sécheresse par contre la belle surprise: nous avons retrouvé des cormiers que nous avions perdus de vue depuis plusieurs années avec des fruits en abondance. Nous n'avons pas tout ramassé, deux petits kilos.
Trois arbres dont un de belle taille, en zone non cultivée mais pâturée, propre.
Je connaissais ces fruits dont je me régalais quand j'étais enfant en région parisienne : il y avait un arbre énorme qui voisinait avec un noyer aussi gros que lui et qui donnait ces fruits blets que j'aimais "sucer" qui avaient une saveur que je n'ai retrouvé en rien d'autre. Tout à l'heure en ramassant il y en avait au sol qui étaient écrasés et cette saveur me revenait, délicieuse et lointaine, ma madeleine...

Arnould 12/02/2020 11:48

Bonjour Fanch, pourriez vous donner la localisation des gros cormier et noyer en région parisienne de votre enfance ? La région parisienne, c'est mon terrain de jeu, j'aimerais aller sur place, si ça se trouve, j'aurai une belle surprise ! Si vous préférez m'appeler, mon No de téléphone : 06/Oise/Var/Savoie/Ille-et-Vilaine et remplacer les départements par leurs numéros. Arnould

kyky 01/10/2017 21:29

Bonjour
Je suis dans le 17. J'ai des couvert 2 cormiers par hasard dans les bois près de chez moi, parmi les chênes et les bouleaux.

COUSSON Pascal 22/02/2017 16:10

Je vais en planter un car ma rue s'appelle rue des Cormiers justement, à une époque il devait y en avoir, le terrain devrait bien lui plaire. De plus cet arbre me plait bien.
Champniers (16).

SHBL 22/02/2017 17:01

bonne idée :-)

guichard 06/02/2017 08:45

Bonjour
Je viens de planter un petit bois de 2500 arbres environ avec 19 essences différentes dont des cormiers. une vingtaine. Ce sera toujours cela de pris, quelque part dans le 76. Il y a des passionnés, on y arrivera. Ne lâchons pas le bout !! Vertement vôtre. Christophe.

Annie 31/08/2016 16:50

Bonjour
J'habite près d'Aix-en-Provence, et l'an dernier, j'ai ramassé quelques sorbes puis ai enterré les "pourries" dans un de mes pots de fleurs sans trop de terre par dessus, au cas où, et sans aucune autre manipulation. A ma grande surprise, les graines ont germé le printemps suivant et j'ai à présent une douzaine de plans de 10/15 cm que je compte bien replanter.

SHBL 31/08/2016 17:56

que c'est beau la nature.... et si simple souvent, merci de votre commentaire

Michel et Monique 03/01/2016 18:13

Bonjour,

Pensez-vous que le cormier pourrait survivre au Québec?

Merci,

Michel et Monique

Denis 07/07/2016 16:00

Bonjour Michel et Monique
Mais bien sûr que le Cormier peut vivre au Québec. Je demeure dans la région de Montréal et j'en ai un dans ma cour arriere.
Malheureusement depuis quelques temps il a perdu ses feuilles à la base je ne sais pas pourquoi. Je soupçonne un insecte. Quelqu'un peut-il m'aider?

Stéphane Président 03/01/2016 20:41

Le cormier est un arbre très résistant au froid, qui résistera à des froids de -25°C et au delà. mais le Mercredi 14 janvier 2015 à 17 h 00 - La ville de Québec a connu sa température la plus froide en 75 ans aujourd’hui ! Le mercure est descendu à -36,7 degrés Celsius selon la station météo de l'Aéroport de Québec, une température jamais atteinte depuis que les données sont enregistrées. la seule solution est le test sur site
Merci de votre intérêt pour nous lire cordialement

Sautenet 17/10/2015 09:50

J'habite un lieu dit "Le Cormier", dans le Loir et Cher, j'ai fait un petit article dans le journal la Nouvelle République sur l'arbre que j'ai planté dans mon jardin suite à ma première récolte de fruits et me suis permis de citer votre blog..
Cordialement
BS

SHBL 17/10/2015 10:47

Merci à vous :-)

pierre 17/08/2014 22:38

je suis a la recherche , de cormier gros fruit ; pour sauver cete espéce , oui , j'en ais un mais, est un cormier petit fruit, je recherche cxelui a gros fruit pour faire connaitre , et developpé, cette variétée d'arbre sur ma ferme, dans le berry

Anne 15/09/2014 11:42

Je vous conseille de vous procurer le livre "Le traité du cormier", éditions SEPENES, écrit par Evelyne Moinet.
On y apprend, qu'autrefois, existaient différentes variétés de cormiers : cormier franc, cormier à fruit en forme de poire, cormier à fruit rouge, cormier à fruit rougeâtre, cormier à petit fruit rouge, cormier à fruit très-petit.

Phil 07/08/2014 16:24

J'adore manger des cormes. Je voudrais planter des cormiers greffés chez moi d'une part pour que la mise à fruit soit plus précoce et faire part pour bénéficier des qualités d'une variété sélectionnée. Sur internet on trouve beaucoup d'informations sur le cormier, il y a des programmes européens, des livres mais si l'on veut trouver une pépinière qui produit du cormier greffé (du cormier de semis, c'est facile à trouver mais en dehors de la foresterie, l'intérêt me paraît limité), impossible. Quelqu'un connaît il une adresse ?

emynoma 03/06/2014 10:19

dans mon village^^ il y a une personne qui cultive les cormier / BOISSET LES PREVENCHES 27120

Arnould 30/08/2015 19:30

J'ai enquêté, grâce à votre commentaire j'ai trouvé cette personne. Il a un grand gros ancien cormier libre de toute concurrence, d'environ 180 ans, un arbre vraiment magnifique, et une trentaine d'autres âgés d'environ 15 ans. Encore merci pour ce commentaire!!!

pierre 17/08/2014 22:43

bonjour savais vous ou et si se sont des cormes a gros fruit? merci a bientot

Anne 04/06/2014 11:44

oui, dans votre région, quelques anciens cormiers ont été recensés, du côté de Breteuil-sur-Iton et de Damville. Mais un inventaire plus poussé serait nécessaire ; si le cœur vous en dit.
merci de votre participation,
kenavo

Gilbert (Charente) 10/05/2014 09:50

Peut on planter sur sol calcaire un cormier ?

Anne 02/06/2014 12:27

Quelques beaux cormiers ont été recensés dans la Vienne ; sans doute dans des sols plus ou moins neutres. Aucun recensement en Charente. Je vous conseille d'essayer d'en planter si le sol est peu calcaire.

Victor 27/11/2013 15:20

Sa fais trois ans que j'ai mis les graines dans le pots et rien ,pour tant je les arrose et tout ,donc c'est de la merde !

Anne 29/11/2013 18:54

Avez-vous bien suivi les consignes, de Jean-Yves MOREL, données il y a 4 ans, que je reprends ci-dessous :
"La réussite des semis n'est pas difficile.
Il faut bien sur extraire les graines les laver et les mettre au frigo dans une barquette plastique remplie de sable frais mais pas mouillé(avec couvercle).
Au printemps quand la végétation démarre sortir la boite dans la cave.
Quand on observe la germination des graines on les plante.petit avant trou, graine pratiquement en surface germe comprimé légerèrement avec deux doigts
L'astuce est de les semer dans un grand baquet (barrique coupée en deux remplie de bonne terre pour les protéger des oisaeux et des mulots.
Plus de 90% de réussite."

Mon avis : attention à ne pas trop arroser. Puisque les autres réussissent leur semis, il n'y a pas de raison que vous n'y arriviez pas. Persévérez.

Lila 27/11/2013 15:17

Oui ,mais dans quelle pays ,il se trouve les arbres la ?

bolot 23/06/2012 21:53

Ayant découvert cette essence il y a 2 ans, j'en avais planté 10 la première année qui ont tous perdus leur feuilles tout simplement car je les avais trop arrosés, pensant bien faire, ce qui a
favorisé le chancre..
j'ai donc recommencé cette année avec 10 nouveaux, avec grillage de protection contre le gibier, hélas il faut les surveiller souvent car les rongeurs ont une facheuse tendance à fouiller la terre
remuée après la plantation , voir à arracher le plan!
Je me suis dit qu'il serait mieux de trouver de vieux arbres en essayant de prélever des semis autour,
j'ai trouvé dans la forêt de mon voisin deux gros sujets de 2,20 m de circonférence. Hélas tous les semis trouvés autour étaient en fait issus de drageonnement.
J'ai donc sectionné les racines qui les reliaient et les ai replantés au mois de Mai dernier. Et contre toute attente ils ont tous repris, même en pleine végétation!

ANDRE 13/10/2018 22:09

ça marche j'ai fait pareil !! j'en aie 1 chez moi et 1 en bretagne ils on 5 ans et tout va bien

SHBL 24/06/2012 12:36



Bravo Bolot,


Il ne reste plus qu'à attendre la fin d'un premier hiver pour effectivement être certain de la reprise de vos nouveaux plants.


Amitiés,


Anne



bolot 22/06/2012 20:03

Bonjour tout le monde ! je suis heureux d'enfin pouvoir partager sur cet arbre qui est presque devenu exotique, au même titre que l'orme, tellement il devient rare..
voilà mon expérience avec les jeunes plans que j'ai plantés:

fournier 11/10/2011 10:07



Je recherche un producteur pour introduire dans mon jadin le cormier


j'habite aux pieds des Côtes de Clermont Fd (puy de chanturgue) ou quelques spécimens ont ete repertoriés : le milieu devrait etre propice à son développement.


cordialement,



Hortimail 11/10/2011 15:41



Avez-vous lu tous les commentaires associés à l'article ?


Avez-vous lu la page spéciale "courrier des lecteurs sur le cormier" ?


Car votre réponse est là.


Moissac n'est qu'à 350km environ de chez vous. Et c'est maintenant qu'il faut récupérer des graines. Pour les boutures, vous avez encore le temps : décembre.


Pour être franche, je ne connais pas de producteur professionnel qui vend des plants de cormier, malheureusement. Il vous faut donc vous faire des amis parmi nos fidèles lecteurs. Pensez à
échanger par une autre plante. Cela fait toujours plaisir.


Bonne balade à Moissac


Anne



dardenne philippe 29/07/2011 14:29



je desire savor l'endroit , le jardin ou l'on peut apprècier ce qu'est 1 cormier et quelles sont les conditions favorables pour son développement



Hortimail 30/07/2011 08:48



Bonsoir Philippe,


Je ne sais pas de quelle région vous êtes.


Pour l'instant, chez nous en Bretagne (29), les cormiers plantés sont encore jeunes.


Dans la commune de Saint Aubin du Cormier, il y en a,  c'est en Ille et Vilaine (35).


Il reste à souhaiter qu'un propriétaire de cormier adulte lise votre message.


Le première condition pour le bon développement du cormier est la place, beaucoup de place, pas de concurrence de grands arbres comme lui dans son voisinage, distance 100 mètres. Il fait donc un
très grand jardin.


Ensuite, il semble avoir été planté un peu partout en France.


Mais relisez tous les commentaires et vous devriez avoir des indications de cormier adulte.


Kenavo,


Anne



Emeric 02/07/2011 10:03



Bonjour! j'ai planté 30 plants de cormiers au printemps 2010 dans ma forêt en Sologne, et malgré mes soins attentifs, seulement 2 ont survécu..


je ne pense pas qu'ils aient manqué d'eau, par contre je soupconne la rouille des feuilles de leur avoir été fatale. Cette maladie est elle inéluctable? cela vient-il de la pépinière dont ils
proviennent tous?


en revanche, les 30 sorbiers (sorbus acuparia) ont presque tous survécu.


merci de votre aide !! Emeric



Hortimail 05/07/2011 18:21



Emeric,


Il m'est bien évidemment difficile de vous répondre mais, au vu d'une si grande perte de plantes, et si j'étais à votre place, je prendrai contact avec le pépiniériste rapidement.


Je doute fort que ce soit la rouille soit responsable d'une telle perte. En générale, la rouille est une maladie bénigne. Il faut chercher autre chose.


N'oubliez pas que chaque cormier a besoin d'un grand espace pour vivre.


Affaire à suivre,


bon courage


Anne



Marinette Cormier 10/05/2011 15:06



Merci Anne pour votre réponse.


Non malheureusement, je ne pourrai pas faire le déplacement à Pludalmézeau.
Je vois que c'est effectivement très difficile de se procurer cet arbre.


Si une personne dans le Perche aurait une proposition je suis à l'écoute.


Merci encore.
Marinette


 



Marinette Cormier 10/05/2011 13:30



Bonjour,


 


Comme vous pouvez le constater je porte le nom de cette arbre et j'habite en normandie.


Il me serait très agréable de planter un cormier.


Mais voilà comment et ou trouver cet arbre ?


Merci pour votre réponse.
Cordialement.
Marinette



Hortimail 10/05/2011 13:54



Marinette bonjour,


Nous sommes une association et nous ne vendons rien mais nous organisons des ventes spéciales et très ponctuelles pour nos adhérents seulement.


Je vous conseille fortement de vous rapprocher de la commune de St Aubin du Cormier.


Mon cormier m'a été offert par un ami de cette commune. Vous trouverez sûrement une association dans cette commune qui pourra vous renseigner.


Mais il nous reste quelques cormiers à vendre depuis la dernière fois et ils seront mis à la vente à la Fête des Fleurs du Parc de Moulin Neuf à Ploudalmézeau les 12 et 13 juin prochains où nous
tenons un stand dans la salle de tennis. A vous de voir maintenant, si vous voulez faire le déplacement. Les cormiers sont en pot.


Kenavo


Anne



MORVAN Yannick 22/02/2011 19:40



Bonsoir Anne


Je suis a la recherche d'un pepinieriste qui vend des cormiers


Merci d'avance si vous en connaissez un



Hortimail 23/02/2011 10:35



Yannick,


je vous envoie un message.


Anne



pierre Tureaud 03/02/2011 12:50



Anne


   Pouvez vous m'indiquer l'adresse Mail avec laquelle je vais pouvoir vous transmettre les photos ainsi que celles des deux graines que je crois posséder


 Merci P T



Hortimail 04/02/2011 17:16



ok Pierre,


pour envoyer  une photo :


clic droit sur la photo, puis envoyer vers destinataire. Votre messagerie s'ouvre. Tapez l'adresse du destinataire, puis Envoi.


Kenavo


Anne



pierre Tureaud 03/02/2011 10:47



bonjour Anne


  Je suis retourné voir le cormier ce 1er  février


 A 1 m du sol il mesure 190 cm de circonférence sans doute 14 à 15 mètres de hauteur


 Il n'y aplus de pommes au pied j'ai essayé de ramasser quelques déchetsde pommes  mais pas terrible Les oiseaux avait faim


  j'ai fait des photos après avoir dégagé la végetation


   Il reste deux énormes acacias à mettre au sol pour lui donner de l'air


  Je vais essayer de vous transmettre les photos mais je ne suis pas un expert avec Internet  me joindre si les photos n'arrivent pas


 A + Cordialement P Tureaud  06 74 58 64 96


 



Morel JY 07/01/2011 22:37



Ce serait étonnant qu'il reste des fruits donc des graines, les oiseaux en sont très friands Un mois après la chute des fruits il n'y a plus rien ou elle seraient pourries.


Les cormes comportent une  deux voir trois pépins mais c'est rarement plus.


Les drenières cormes que l'on m'a fourni faisaient quatre cm de diamètre une cinq.


C'est la première fois en forme de poire peau lisse.



Hortimail 07/01/2011 23:49



oui je le pense aussi, c'est comme pour les nèfles, les fruits ne traînent pas longtemps.


Mais si, certaines cormes peuvent avoir beaucoup de graines.


Les avez-vous semées ou allez-vous le faire ?


Ce serait intéressant de connaître le taux de réussite de germination.


Dans le jardin, mon cormier pousse doucement mais sûrement. Il faudrait que le mesure.


A bientôt,


Anne



pierre tureaud 03/01/2011 20:26



Anne je vais retourner voir ce cormier avant le mois de Mars et prélever des fruits gelé pour en semer les graines  J'ai éjà desgraines de ruits non gelés gries plats est-ce bizare de
les trouver si plates ? ?


Je vais faire de photos que je vais vous envoyer  avant de le dégager et ensuite lorsqu'il aura plus de lumière   Pierre TUREAUD



Hortimail 06/01/2011 15:28



Bonjour Pierre,


Les graines : plates comment ?


Un fruit peut avoir de 1 à 8 graines et ces dernières sont plus ou moins bombées sur les 2 faces.


Si les graines sont extra plates, sans doute sont-elles vides ou stériles.


Quand vous m'enverrez des photos, faites aussi des photos de graines.


merci Pierre et Bonne Année.


Anne



Morel Jean-Yves 29/12/2010 20:44



S'il reste un cormier au pieds des ruines du château, j'ai lu dans un livre sur le patrimoine local(je vais essayer de retrouver l'info précise)que l'avenue qui menait au château était plantée de
cormier.


Attention de ne pas trop arroser les jeunes cormiers à cause du chancre, il vaut mieux qu'il souffre un peu que trop d'eau.


J'ai un sujet de quatorze ans de 22 cm de diamètre à, un mêtre du sol, et 7 à 8 m de hauteur malheureusement un peu chancré.


J'ai d'autres spécimens deux fois moins gros mais indeme sans pratiquement d'arrossage.


J'ai récolté 300 graines de cormier et autant d'alisier qui mérite aussi notre attention.



Hortimail 07/01/2011 19:21



Jean-Yves,


merci pour votre précieux commentaire.


Avez-vous semé les graines ?


ce serait intéressant que nous nous teniez au courant de votre taux de levée.


A bientôt donc,


Anne



tureaud pierre 12/10/2010 06:53



Bonjour  hier 12 octobre j'ai découvert un cormier, je ne connaissais pas cette essence d'arbre .Cet arbre a sans doute été "planté" il y 50ou 60 ans Il est en lisière d'un bois et
d'une parcelle cultivée Les écorces du tronc sont vrillées comme si ce fût avait tourné en poussant Son diamètre à un mètre du sol est environ de 50 à 60 cm .Cet arbre sera protégé par son
propriétaire, raison pour laquelle nous ne donnerons pas de renseignements sur la situation du lieu géographique ou il se trouve  .06 74 58 64 96   . 



Hortimail 14/10/2010 00:20



Bonsoir Pierre,


Alors ce cormier ne sera pas répertorié dans la liste des cormiers de France ; c'est dommage, il s'agit sûrement d'un bel exemplaire.


Faites-en au moins une photo et envoyez-la nous.


Anne



colette 08/10/2010 19:57



bonjour


je voulais vous signaler la présence d un cormier (sorbus domestica) sur la


commune de st sérotin (yonne) au milieu d un chemin vers le chateau.c est grace a


ces fruits tombés que j ai pu l identifier.



Hortimail 14/10/2010 00:18



Colette,


C'est bien de répertorier les cormiers. Un jour, nous pourrons établir une carte des cormiers en France.


Avec l'accord de propriétaire, multipliez-le.



louis 31/07/2010 22:49



Bonjour,


Merci anne pour ta réponse rapide et précise.


Malheureusement je ne vois pas trop ce que je vais pouvoir faire, cela fait beaucoup d'arbres à couper pour l'aérer. Je vais y réfléchir. D'autant plus que j'avais un néflier qui a été coupé il y
a quelques années sans mon consentement (et sans me demander mon avis!), je n'ai donc plus de fruits sauvages à part les guignes des merisiers que les merles mangent avant moi.


A+ Louis


 


 



louis bories 25/07/2010 11:22



bonjour,


 


j'ai plutot une question su'un commentaire concernant les cormiers. J'ai la chance d'en avoir un à l'orée d'un peitit bois. Quand je suis arrivé il y a trente ans, il donnait des fruits.
Actuellement il n'en donne plus. Les arbres ont poussés autour, Alisier, chêne et merisier et il semble manquer de lumière.


Est-ce pour cela qu'il ne donne plus de fruits ou est-ce parce que la production n'est pas permanente.


merci de votre réponse.


cordialement


 


Louis bories



Hortimail 31/07/2010 19:59



Louis,


oui, le cormier a besoin d'un grand espace de lumière au fur et à mesure qu'il grandit pour pouvoir fructifier correctement.


Pour avoir des fruits, vous savez donc ce qu'il vous reste à faire!


Kenavo


Anne



Durgalola 09/05/2010 16:10



bel arbre que je connaissais sous le nom de sorbier


bon dimanche



creationdeboubouni77.over-blog.fr 29/04/2010 19:25



Bonjour,


 


J'habite en seine & marne et le nom de mon impasse est du cormier pouvez vous me dire où je pourrais en acheter un pour le planter dans mon jardin merci d'avance



Hortimail 29/04/2010 23:51



relisez les commentaires, j'ai donné l'adresse le 16 février.


merci


Kenavo


Anne



Anne 16/02/2010 19:41


Sur le Web, le site PLANFOR vend des cormiers :
http://www.planfor.fr/index.php
Dans la rubrique Pépinière, dans la colonne jaune de gauche, allez à cormier.


champare 19/12/2009 17:07


gerad grasset " commentaire N°10 " qui habite dans la region nantaise comme moi , propose une aide pour la culture du cormier est il possible de me donner ses coordonnés ou de lui donner les
mien
merci


Hortimail 20/12/2009 23:49


Bonsoir,
Je lui demande d'abord la permission et vous donnerai la réponse par email.
Kenavo
Anne


GPdL 09/12/2009 14:50


Bonjour,

Je viens de decouvrir ce site et suis tres entousiasme de voir que je ne suis pas le seul a m'interesser au Cormier.
J'en possede un, qui ne produit plus de fruit et, mal situe, ne peut s'apanouir.
Il doit avoir 150 ans env. Entoure de chenes qui lui cache partiellement le soleil et dans de la terre glaise il n'est pas dans les meilleures conditions. J'ai tente des boutures, qui ont echoue,
meme si j'ai obtenu 2 fois le developpement d'un bourgeon et ... plus rien. Je vais tenter cette annee la germination froide (grace a un contact sur un autre site). 
Très interesse par la proposition de Bernard (commentaire N°9) pour recevoir des plants que je souhaite planter dans l'Herault et en Dordogne. Je peut fournir le conditionnement et les frais
d'expeditions. (philipdelus@wanadoo.fr).


Anne 09/12/2009 17:06


Nous vous remercions pour ce précieux témoignage.
Un jour, (pas trop lointain, je l'espère) le cormier ne sera plus un arbre en voie de disparition et ce sera grâce à nous tous qui oeuvrons de concert pour sa réimplantation, un peu partout en
France.
Longue vie à tous les cormiers plantés ces dernières années.


Varinot 06/12/2009 22:50


Nous venons de planter 3 hectares de cormiers issus d'arbres remarquables du grand est de la France dans le but de
constituer un verger à graines capable de produire des individus hybrides d'élite à Nantois ---voir PANORAMIO---.Notre association Cormier Fruitier Forestier et ses partenaires sont convaincus que
le cormier fruitier feuillus précieux produisant un bois d'oeuvre de grande qualité en forêt comme en agroforesterie va jouer un grand rôle dans le futur dérèglement climatique qui va nous frapper
beaucoup plus rapidement que modélisé.Cette essence héliophile est capable de croître sous des étés de plus en plus secs. Nous avons une pluviomètrie annuelle qui ne varie guère mais l'analyse
rapide des historiques de précipitations estivales nous interpelle!De plus la production de cormes peut-être un dérivatif aux suidés.C'est enfin une essence très plastique quand au sol et de plus
résistante aux gros coups de vents par le type même de ses racines.Pour la petite histoire les 37 cormiers de Marmoutier ont pu être d'après les historiens locaux plantés par les moines
bénédictins.Cette essence méditerranéenne dispersée par les Romains lors de leurs conquêtes en Europe servait de nourriture aux chevaux et aux hommes; les cormes séchées se conservées l'hiver.Plus
tard, la chèreté du vin obligeait nombre de personnes à ne boire que cette boisson fermentée et désaltérante en guise de bière bon marché.L'Association Cormier Fruitier Forestier de Ligny  en
Barrois a aussi retenu dans ses statuts le fait de faire connaître cette variété de sorbus , la seule à ne pouvoir s'hybrider avec d'autres sorbus.Achetez le seul livre traitant du cormier en
Français: le traité du cormier de la SEPENES.


Hortimail 07/12/2009 13:57


merci beaucoup pour toutes ces informations. Ce livre me paraît très intéressant.


Michel LE PELLETIER 02/12/2009 21:43


Anne 03/12/2009 11:48


Je reprends le message de Michel qui n'apparait pas (sans doute écrit à partir d'un logiciel incompatible) :

"J'ai un très vieux cormier + 100ans. Il a donné cette année énormément de fruit. Je produit un alcool dont le parfum est exceptionnel et je propose entre la poire et le fromage sur
un sorbet poire. Vous pouvez venir le goûter en table d'hôte et à la bonne époque prendre des fruits pour reproduire cet arbre magnifique."


Réponse de la SHBL :
Et si vous nous donniez votre recette, ce serait bien aussi.
Michel, utilisez plutôt un éditeur de texte pour écrire vos commentaires comme le bloc-notes ou mieux encore Notepad++ ; utilisez un logiciel de traitement de textes, comme word par exemple, en
copier-coller, peut générer des problèmes comme celui-ci. Ce n'est guère très joli un cadre de commentaire vide. Merci encore.


Morel 16/11/2009 20:35


Ouest- France du 9 nov parle dans un article "le climat change, les arbres sous surveillance" du lancement de l'inventaire des cormiers sur la Bretagne et les pays de loire.
Appel à la population pour repérer tous les cormiers de plus de 20 cm de diamètre.
0240792445 sahly@agriculture.gouv.fr


Hortimail 16/11/2009 23:27


merci beaucoup pour l'info


mieville 22/10/2009 16:50


Je suis impressionée par cet arbre... et en planterai bien un dans ma région...Merci de m'indiquer jusqu'à quelle altitude le cormier peut être planté (j'habite à 1000m dans le jura et ou je
trouverai actuellement des graines


Hortimail 29/10/2009 09:21


Bonjour Mieville,
Je vous fais la même réponse que précédemment : adressez-vous à une Société d'Horticulture ou autre association de jardinage proche de chez vous. Si l'association est active, elle devrait être en
mesure de vous renseigner et de vous procurer le cormier.
Kenavo
Anne


Morel Jean-Yves 10/10/2009 23:38


suite.
Le cormier  cité plus haut a été planté fin 17me siècle.
Ce n'est pas un arbuste.
Dans une revue horticole de 1905(archive Thabor de Rennes il est mentionné un cormier de plus de 7m de circonférence.
Nous avons fait une opération cormier en Ille Et vilaine suite à l'abattage d'un cormier magnifique lors du remembrement de la commune d'iffendic.
1500 personnes s'étaient déplacées de plus de 300 kms quelques fois.
Les rabots varloppes, règles équerres, caractères d'imprimerie patins de freins du métro, engrenage de moulins.
Notre groupe prépare le projet l'arbre indispensable infos à suivre.
J'ai trouvé des cormier à l'état d'arbuste au bord d'une plage de Cadaquès et derrière chez Dali.


Hortimail 12/10/2009 18:38


merci braz Jean-Yves.
Anne


Morel Jean-Yves 10/10/2009 23:20


A la suite de l'inventaire des arbres remarquables Ille et Vilaine nous nous sommes intéressés à cet arbre magnifique.
Nous avons distribué un grand nombre de graines et plus de 1500 plants.
Les pépignères de Guéménée Penfao vont lancer un programme de conservation.
La réussite des semis n'est pas difficile.
Il faut bien sur extraire les graines les laver et les mettre au frigo  dans une barquette plastique  remplie de sable frais mais pas mouillé(avec couvercle).
Au printemps quand la végétation démarre sortir la boite dans la cave.
Quand on observe la germination des graines on les plante.petit avant trou, graine pratiquement en surface germe comprimé légerèrement avec deux doigts
L'astuce est de les semer dans un grand baquet (barrique coupée en deux remplie de bonne terre pour les protéger des oisaeux et des mulots.
Plus de 90% de réussite.
Arroser au minimum la première année seulement sinon risque de chancre.
pour plus d'info Bas-canlou@orange.fr 
Le plus beau spécimen rencontré 22 m de haut 2,60m de circonférence à 1,30 du sol et près de 8m de tronc sans branches.


Hortimail 12/10/2009 18:36


un grand merci pour toutes ces précieuses informations.
Nous sommes heureux de constater que nous sommes nombreux à vouloir sauver le cormier.
merci encore.
Kenavo
Anne


Bernard Fournier 07/10/2009 05:08


Je souhaite mettre qq cormiers sauvages dans une haies vendéenne que je tente de reconstituer.
Le prix est bien trop élevé dans les pépinières. Peut être pouvez vous me donner un conseille ou une adresse pour m'en procurer qq pieds.
Je vous remercie bien  


Hortimail 07/10/2009 10:35


pour l'instant, à la SHBL, nous n'en avons plus à vendre.
en février 2009, notre vente était réservée aux adhérents de l'association.
nous allons certainement réitérer cette opération en février ou mars 2010 et la vente des petits plants de cormier ne se fera que dans notre Verger de Locmaria à Plabennec.
Essayez de passer par une association de jardinage, dans votre secteur, pour en acheter.
merci Kenavo


Gruss Gilbert 29/03/2009 23:22

IL y a 40 ans j'ai déja fait de l'eau de vie de cormes. Il y a 2 semaines j'ai planté 3 cormiers communs, pour faire les pousses le (caca) pour les mettril faut manger le fruit quand il est blet et ensuite récupérer les pépins dans e en terre.Tu peux avoir 90% de réussite. J'habite à côté de Marmoutier dans le Bas-Rhin oû il subsiste une quarantaine d'arbres. Ces derniers auraient été introduits par les moines qui les auraient semés en faisant leurs besoins dans les champs qu'ils cultivais.

Hortimail 30/03/2009 14:01


Ce genre de légende a la vie dure.
Le cormier a été très disséminé par l'action de l'homme depuis plus de 2 000 ans, (source Michel Bariteau, INRA d'Avignon),
donc bien avant les moines.


Gérard GRASSET 10/01/2009 22:22

bonjour,je suis sylviculteur passionné par les fruitiers sauvage et particulièrement les cormiers parce qu'ils sont devenus rares. j'ai produit des cormiers par semis et réalisé des plantations. c'est une espèce qui ne pose aucun problème de reprise et d'adaptation dans pratiquement tous les sols, mais est très sensible aux dégats occasionnés par la faune sauvage, il doit être protégé.je veux bien partager mon expérience avec ceux qui souhaitent en planter, je peux fournir des plants (j'habite en région nantaise).Gérard

chenel 29/11/2014 17:21

BONJOUR,
Je suis intéressé par le cormier, pouvez-vous m'en fournir un de bonne taille et à quel tarif?
D'avance je vous en remercie.
A.Chenel

Hortimail 30/03/2009 14:02


merci Gérard


Cath 10/01/2009 14:50

J'ai cette bouture en pot à la maison, et je souhaite le planter dans le jardin de mes parentsA quel moment ? quel endroit choisir ? Craint il le froid, les courants d'air, les vents ?merci

Hortimail 30/03/2009 14:05


Catherine, plantes-le sur le talus comme tu le disais.


biker 10/01/2009 14:38

Où se procurer cet arbre ou ces graines.quel est le volume de la couronne.

Hortimail 30/03/2009 14:04


Il faut voir auprès des pépiniéristes locaux.

Puisque le cormier est une essence héliophile (énorme besoin de lumière), il faut lui laisser une surface d'un diamètre de 6 mètres minimum.


jmm 10/01/2009 14:38

Outre son utilisation en ébénisterie et pièces mécaniques, qu'est-ce qui explique sa disparition ?

Hortimail 30/03/2009 14:10


la réponse est dans l'article. merci jmm.


Jopic 10/01/2009 14:37

arbuste surtout connu par le nom, vu la taille il faut disposer grand jardin