L'angélique : élixir de longue vie

Publié le 17 Mai 2006

"Homme de peu de foi qui ne croyez plus aux anges et encore moins aux archanges, vous m'avez reléguée dans les cakes des pâtissiers. Si j'étais orientale, on s'inclinerait très bas devant mes grandes ombrelles… Si je pouvais émettre un vœu, je voudrais être la plante fétiche, l'élixir de longue vie de cette Europe nouvelle… Je suis la racine du Saint-Esprit".

(Extrait du volume 13, Divine Angélique de François Couplan).

L'angélique ou Herbe aux anges, Angelica archangelica, fait partie des "toute-bonne" du jardin. Elle est riche en vitamine C, carotène et fibres. 

Famille des Apiacées de l'ordre des Ombellales, avec la carotte, le fenouil, le persil, la ciguë et beaucoup d'autres encore.

(Nous aurions préféré garder l'ancien nom de famille : Ombellifères, qui était plus parlant).

 

- Attention : Ne récoltez pas dans la nature Angelica sylvestris  si vous n'êtes pas certain de la reconnaître, car la confusion est facile avec d'autres Apiacées dangereuses.

 

Donc, pour l'avoir dans votre jardin, un premier et unique achat s'impose ; vous laisserez la plante venir en graines. La faculté germinative est courte, donc semer aussitôt et recouvrir à peine les graines (car les graines ont besoin d'un peu de lumière pour germer).

Le cycle de reproduction s'étale sur trois années. 1ère année : semis, seconde année développement, troisième année : reproduction et la plante meure.

Je vous livre les recettes que je fais depuis de nombreuses années et que plusieurs adhérents ont déjà goûtées. 

 

 Gelée des Anges ou Gelée d'angélique au gingembre      

Mai est le mois idéal car les pétioles sont encore tendres, plus tard ils deviendront trop fibreux. (Les pétioles les moins rouges sont les plus jeunes).

Récolter les pétioles en laissant sur la plante une ou deux nouvelles pousses de l'année et la plus grande tige qui porte les fleurs.

Préparer en ne gardant que les talons, les pétioles principaux et secondaires, voir le croquis.

Les laver. Couper en petits tronçons, les recouvrir d'eau, mettre sur feu vif pendant 15 mn.  

Laisser refroidir dans l'eau toute la nuit puis le lendemain égoutter.

Recommencer l'opération : recouvrir d'eau, sur feu vif 15 mn, laisser refroidir.

Le lendemain, recueillir le jus en le filtrant. Réserver les tronçons d'angélique pour la deuxième recette. Peser le jus.

Dans la bassine à confitures, mettre jus et  même poids de sucre spécial confiture.

Ajouter une ou deux pincées de gingembre en poudre (facultatif).

Cuire 4 minutes à gros bouillons en remuant.

Mettre en pots. Fermer et retourner les pots le temps du refroidissement.

(Si la gelée refroidie est trop liquide, recuire 4 mn en ajoutant ½ sachet de "Vitpris").

 

Confiture des Anges ou Confiture d'angélique au gingembre

Recouvrir d'eau les tronçons d'angélique de la recette précédente, mettre sur feu vif 5 mn.  Peser la bassine à confiture. Mettre le jus dans la bassine à confiture.

Mixer les tronçons et les remettre dans le jus. Bien mélanger le tout. Peser et déduire le poids de la bassine.

Ajouter le même poids de sucre spécial confiture + 200 grammes. Ajouter 2 à 3 pincées de gingembre en poudre, (facultatif).

Faire cuire 5 minutes en remuant. Mettre en pots. Fermer et retourner les pots.

Cette confiture est délicieuse et très riche en fibres. 

"La confiture, ça colle à la figure".

Bon appétit, Anne

 

Rédigé par Anne

Publié dans #Recettes - Cuisine, #Vivaces-Annuelles-Bulbeuses

Repost 0
Commenter cet article