Les algues du Jardin de la Mer en Bretagne

Publié le 10 Mars 2009

C'était un des quatre ateliers que proposait la Société d'Horticulture du Bas-Léon (SHBL) à ses adhérents lors de la sortie du samedi 7 mars 2009 sur le bord de mer à Lampaul-Ploudalmézeau, la reconnaissance de la Flore.

Et comme il y a le Jardin de la Terre, il y a aussi le Jardin de la Mer avec, entre autres, les algues.

4 groupes d'algues

Les algues sont classées par couleur au nombre de 4, elles se
répartissent donc en 4 groupes suivant leur apparition sur terre :

- les algues bleues, reproduction par division de cellules, spirulines, bactéries bleues, algues microscopiques (cyanobactéries).

- les algues rouges, vie sexuelle très compliquée, nori, dulse, etc.

- les algues vertes, enracinement, proches des plantes terrestres, laitue de mer, etc..

- les algues brunes, fucus, laminaires, wakamé, haricot de mer, etc.

 

Et ce n'est qu'après les algues, qu'apparaissent les végétaux sur terre. Ces derniers sont les descendants directs des algues vertes.

En Bretagne, 1 500 espèces ont été répertoriées dont 800 sur le Nord-Finistère, notre côte compte des espèces parmi les plus diversifiées de la planète.

Il n'a a pas si lontemps encore, on faisait cuire les laminaires, sur la plage, dans des fours à goémon pour fabriquer des "pains de mer", pains de soude vendus aux industriels pour l'extraction de l'iode.

Les goémoniers récoltent le varech (ou goémon) à l'aide de scoubidou. Le varech, signifiant épave, aussi appelé goémon épave, gouesmon en Breton, est constitué d'un mélange indéterminé d'algues brunes, rouges ou vertes dans la laisse de mer que l'on récolte pour en faire des engrais.

Le "droit de varech" était le droit de s'emparer de tout ce que rejetait la mer sur les côtes de la Manche.

N'hésitez pas à consulter souvent les liens proposés, les algues sont une nourriture d'une richesse incomparable et toutes sont comestibles.

 

Voici quelques algues alimentaires :

 

- Le wakamé appelé aussi ouessane, Undaria pinnatifida, algue brune du Japon cultivée en Bretagne à Roscoff, à utiliser dans les soupes ou comme légume, 13 fois plus de calcium que le lait, c'est l'algue de longue vie.

- La dulse ou rhodyménie palmé, Palmaria palmata, algue rouge (entre rouge et bordeaux) présente en Finistère, appelée bezhin saout en Breton , le goémon à vaches ; à utiliser fraîche ou séchée ; j'aime la mettre dans les omelettes.

- Le nori, Porphyra umbilicalis, algue rouge (entre violet et noir) présente en Bretagne, pour cuisiner des sushis, papillotes, dans les soupes, sauces.

- La laitue de mer, Ulva sp, algue verte, fraîche, elle remplace le papier alu lors des cuissons et se consomme sous toutes formes. On ne l'aime pas beaucoup par endroit pour la pollution qu'elle engendre.

- Le kombu royal, appelé aussi ceinture de Neptune ou baudrier de Neptune, Laminaria saccharina, algue brune présente en Bretagne, même utilisation que la laitue de mer en papillotes.

- Le haricot de mer ou spaghetti de mer, Himanthalia elongata, algue brune présente en Bretagne, la plus consommée en France, à cuisiner comme des haricots verts.

- L'agar agar, gélifiant extrait d'algues rouges comme Gelidium sp ou encore Gracilaria, additif alimentaire au nom de code E406. Il faut toujours l'acheter en poudre. Il sert à tout gélifier, les desserts, les crèmes, les gelées, les confitures, etc. Je l'utilise couramment pour faire mes entremets.

- Le pioka ou pioca, Chondrus crispus, algue rouge présente en Finistère, additif alimentaire au nom de code E407. Après la récolte, d'avril à septembre, il faut le sécher à l'air libre jusqu'à ce qu'il blanchisse. Ensuite on l'utilise par poignée pour gélifier des entremets, des préparations salés, etc. Une recette incontournable à essayer : le flan de pioka, on aime ou on déteste.

- Les laminaires ou goémons, appelés tali en Breton ou fouets de sorcier ailleurs, algue brune présente en Finistère,

- La spiruline, algue bleue des eaux douces d'Amérique du Sud et d'Afrique, cultivée en France.

- Le steak de mer ou dils, Dilsea carnosa, algue rouge présente en Bretagne, on en fait des pains aux algues et diverses préparations au four.

- Le poivre de mer, Laurencia pinnatifida, utilisé comme condiment pour son goût fortement poivré.

- La bifurcaire, Bifurcaria bifurcata, algue brune présente en Bretagne, peut remplacer les champignons.

- La saccharine, laminaire sucré, laminaire saccharine, Laminaria saccharina, algue brune, sucrée.

- Les cheveux de mer, Ulva lactuca, remplacent la laitue de mer, utilisés comme condiments.

Tous les liens pour en savoir plus :

 

Retrouvez les photos de quelques algues lors de notre balade en cliquant sur le lien suivant :

 

photos de la SHBL chez Garden Breizh

 

Et pour tout savoir sur les algues, les liens, ci-dessous, sont fort intéressants 

Site Agrimer : la-mer-les-algues, un jardin extraordinaire

Site Botania

Site Marevita, Biodiversité des algues marines en Manche et Atlantique

Le Blog de Mikaël Cabon : les laminaires

Algopole à Roscoff

 

Le monde des algues est passionnant. Les spécialistes assurent que dans un futur assez proche les algues seront de plus en plus consommées dans le monde.

J'ai participé, il y a quelques années, à une journée découverte, à Plouguerneau, avec Pierrick Le Roux. Le matin, direction la plage et les rochers où nous devions remplir notre panier d'algues pour préparer le repas, entrée, plat et dessert, le tout avec des algues.

J'ai adoré cette journée, je ne le regrette vraiment pas. Faites-le aussi.

Si les algues n'existaient plus, il n'y aurait sans doute plus beaucoup de vie sur Terre, car les algues assurent entre 50% et 70% de la production de notre oxygène.

Kenavo.

Anne

Rédigé par Anne

Publié dans #Jardin de la mer

Repost 0
Commenter cet article

DEFORGE LILY 09/10/2009 08:13


UN APPEL : JE RECHERCHE UN ¨RODUCTEUR D'ALGUES ALIMENTAIRES POUR COMMANDER :
PIOKA
LAMINAIRE
HARICOTS DE MER
WAKAME
FUCUS
SPIRULLINE

MERCI INFINIMENT DE ME DONNER CETTE INFORMATION


Hortimail 12/10/2009 18:43


Je vous propose de vous renseigner auprès de la Station Biologique de Roscoff
http://www.sb-roscoff.fr/

merci
Kenavo
Anne