Cercidiphyllum japonicum, Katsura, arbre caramel, arbre gâteaux

Publié le 5 Avril 2009

Michel, adhérent de la Société d'Hoticulture du Bas-Léon, SHBL, a distribué des Cercidiphyllum japonicum, lors de la Bourse aux Plantes au Verger de Locmaria à Plabennec.

Alors, pour tout savoir, sur cet arbre magnifique, voici sa fiche qui pourra vous être utile, je l'espère.

L'arbre au caramel ou arbre caramel ou Katsura (nom commercial), Cercidiphyllum japonicum, seul Genre de la Famille des Cercidiphyllacées compte environ une trentaine d'espèces ou cultivars.

Tout comme l'arbre aux 40 écus, le Ginkgo biloba, ou encore le Pinus Wollemi, le pin Wollemi, le Katsura est un arbre préhistorique qui existait en Amérique du Nord mais aurait disparu depuis pour ne plus croître qu'en Asie tempérée : Chine, Japon.

Il doit son nom commun d'arbre caramel au fait que ses feuilles tombées sentent le caramel ou encore le pain d'épices, c'est selon le nez de chacun. Mais les années humides, comme 2008, les feuilles ne sentaient absolument rien.

En anglais : Katsura tree, en allemand : arbre gâteaux, Katsura.

Arbre à tronc unique ou en cépée, d'une hauteur d'environ 10 à 15 mètres (30 mètres en Asie) le destine aux petits jardins, à l'abri des vents violents de l'Ouest.

vignette de Cercidiphyllum japonicum

Le feuillage du Katsura, aux feuilles aux bords dentelés, est dimorphe. Les jeunes feuilles sont différentes des feuilles adultes.

Le feuillage prend une belle teinte rouge à l'automne, puis tombe, il est caduc.

L'espèce est dioïque, c'est-à-dire que les arbres sont soit mâles soit femelles.

La floraison, en mars/avril, est insignifiante, les fruits sont des gousses qui restent longtemps sur l'arbre. Les graines ailées germent facilement sans traitement spécial.

Son lieu de prédilection est le bord d'un plan d'eau où il se développera merveilleusement bien. En terrain trop sec, il faudra pailler en été sinon il végètera misérablement.

Malgré ses jolis noms communs de « arbre caramel » ou « arbre gâteaux », n'utilisez pas ses feuilles en cuisine, elles seraient toxiques.tout comme celles du Cercis, le gainier ou arbre de Judée.

Quelques espèces et cultivars :

Cercidiphyllum japonicum 'Aureum' : de pourpre le feuillage vire jaune en été.

Cercidiphyllum japonicum 'Amazing Grace' : forme pleureuse très prononcée.

Cercidiphyllum japonicum 'Boyd's Dwarf' : feuillage bleu vert

Cercidiphyllum japonicum 'Chameleon' : feuillage blanc jaunâtre marginé

Cercidiphyllum japonicum 'Herkenrode Dwarf' : arbre compact.

Cercidiphyllum japonicum 'Heronswood Globe' : forme globuleuse pour petits jardins, feuillage vert clair.

Cercidiphyllum japonicum 'Krukenberg Dwarf' : petit arbre

Cercidiphyllum japonicum 'Marioka Wepping' : pleureur de 25 mètres de haut au Japon.

Cercidiphyllum japonicum 'Peach' : feuillage de couleur jaune caramel pâle

Cercidiphyllum japonicum 'Pendula' : pleureur très gracieux.

Cercidiphyllum japonicum 'Raspberry' : framboise rouge vif à l'automne.

Cercidiphyllum japonicum 'Rotfuchs' = 'Red Fox' : au feuillage rouge pâle à pourpre, hauteur 6 mètres.

Cercidiphyllum japonicum 'Ruby' : feuillage brun au printemps

Cercidiphyllum japonicum 'Strawberry' : fraise rouge vif.

Cercidiphyllum japonicum 'Tidal Wave' : pleureur plus élégant que C. j. pendulum.

Cercidiphyllum japonicum 'Westonbirt' : du nom de l'Arboretum de Westonbirt  en Grande-Bretagne.

vignette de Cercidiphyllum japonicum 'pendulum'Cercidiphyllum japonicum f. pendulum : forme pleureuse de 6 mètres, merveilleux au bord d'un plan d'eau.

Cercidiphyllum magnificum ou Cercidiphyllum japonicum var. magnificum : arbre rare plus petit et aux feuilles plus grandes que l'espèce type. Au printemps le feuillage est rouge, puis bleu vert en été, pour finir jaune abricot à l'automne. Tronc en cépée.

Cercidiphyllum magnificum f. pendulum : forme plus raide que C. japonicum f. pendulum.

Cercidiphyllum magnificum var. sinense : tronc unique

 

Pour voir d'autrs photos, c'est sur Garden Breizh, album SHBL

Bonne plantation à tous les heureux possesseurs du Katsuka.

Kenavo

Anne

Rédigé par Anne

Publié dans #Arbres-Arbustes

Repost 0
Commenter cet article

adam catherine 06/08/2010 14:42



Merci pour vos conseils et votre réponse. Il est vrai que la nature nous rend humble mais ce que je ne comprends pas, c'est qu'un paysagiste connaissant parfaitement la région, m'ait conseillé ce
Katsura. Je vais l'arroser et continuer de le doucher doucement et essayer de le garder en pleine terre.


Kenavo



adam catherine 04/08/2010 15:24



Bonjour,


J'ai planté un katsura dans mon jardin et trop exposé aux vents d'ouest, il végète. Puis-je le transplanter dans un grand pot, en l'abritant du vent et en l'arrosant bien ? Merci de vos conseils.


 



Anne 06/08/2010 12:59



Bonjour Catherine,


Je ne crois pas qu'un katsura serait au mieux de sa forme en pot car ce qu'il déteste par-dessus tout c'est un sol sec. Et contrôler le taux d'humidité constante de la terre d'un pot n'est pas
chose facile.


Il vous reste 2 solutions :


- soit, en novembre, le déplanter et le replanter dans un endroit favorable (relire l'article),


- soit, toujours en novembre, le déplanter et l'offrir à une de vos connaissances qui aura le terrain idéal pour ce bel arbre.


Nous sommes tous pareils : dès que nous voyons une plante qui nous plait, nous la voulons mais il faut toujours penser "plante" et plutôt se demander "Cette plante se plaira t'elle dans le sol de
mon jardin ? c'est oui ou c'est non. Point. Et si c'est non, alors on l'admire ailleurs.


Même dans un jardin, on ne peut pas tout avoir, c'est comme ça. J'ai fait comme vous dans le passé mais c'est fini, trop de désillusions, trop d'échec. On redevient humble et on plante ce qui
convient dans le sol que l'on a.


Offrez-le, vous ferez un heureux.


Kenavo


Annr