Ajonc : Or breton, plante emblème de la Bretagne, Ulex

Publié le 16 Avril 2009

Ajonc : Or breton, plante emblème de la Bretagne, Ulex

L'Or de la Bretagne, l'Or breton : c'est l'ajonc.

Genre : Ulex, compte environ 92 espèces.

Famille : Fabacées (anciens noms : Légumineuses, Papilionacées).

Le mot latin « ulex » veut dire : une plante arbustive à feuilles piquantes.

Ajonc en breton, masculin singulier : lann, pluriel : lannou ou lannenn.

Jeune ajonc : lann bil . Le gel de l'hiver 1946/1947 avait détruit tous les ajoncs et, mon arrière grand-père, au printemps 47, resema de l'ajonc sur les talus. Le jeune ajonc ayant des feuilles/piquants tendres, les chevaux appréciaient. L' ajonc adulte, broyé et mêlé à de l'herbe nourrissait les chevaux tout l'hiver.

Lande (lieu planté d'ajoncs) en breton :féminin singulier : lanneg, pluriel : lanneier. Nos chevaux broutaient aussi au Lannog, c'était le nom de ce champ couvert d'ajoncs.

Un fourré d'ajoncs en breton : strouezheg lann, pluriel : strouezhegoù lann.

Comme la plupart des plantes de la famille des Fabacées, l'ajonc est toxique. Et si sa toxicité est comparable à celle du curare, il n'a jamais tué personne parce que l'on craint surtout ses redoutables piquants.

Pas de cuisine donc avec les fleurs d'ajonc.

Composition d'une fleur d'ajonc, du haut vers le bas :

 

- lèvre supérieure, étendard (le grand pétale), 2 pétales soudés entre eux formant le carène, 2 ailes inférieures et la lèvre inférieure.

 

Quelques espèces d'ajoncs, courantes en France :

- Ajoncs d'Europe :

- - Ulex europaeus subsp. europaeus, lann-gallek (en breton), le plus grand des ajoncs, jusque 4 m. de haut.

Ses synonymes : Ulex armoricanus, Ulex compositus, Ulex europaea, Ulex x flahaultii, Ulex floridus, Ulex grandiflorus, Ulex hibernicus, Ulex luridus, Ulex major, Ulex mitis, Ulex opistholepis, Ulex strictus, Ulex vernalis.

Ses cultivars : 'Aureus', 'Dubloon', 'Flore Pleno' = 'Plenus', 'Prostatus' et 'Surprise'.

On lui prête plusieurs noms communs : genêt blanc, genêt épineux, grand ajonc, jonc marin, lande, landier, piquet, sainfoin d'hiver, vigneau, vignon.

Ses épines sont des feuilles modifiées. Ses fleurs, jaune vif, sentent bon la noix de coco. Il fleurit presque toute l'année, la floraison commence en octobre et la pleine floraison va de mars à juin et elle ne passe pas inaperçue. Les bords de route recouverts d'ajoncs en fleur sont de toute beauté.

Il est dommage qu'il ne soit pas plus utilisé en haies défensives car une haie d'ajoncs est une haie impénétrable.

La plantation se fait à l'automne, trois pieds pour 2 mètres. Le semis au printemps à raison de 2 graines par godets remplis de terreau sableux, on ne conserve que la plus belle plante.

Avec les années, l'ajonc peut se dégarnir de la base, on peut alors le rabattre à 30cm du sol.

Régulièrement, dans mon jardin, je trouve des semis naturels d'ajonc, pour éviter cela, cultivez le cultivar 'Flore Pleno', stérile.

- - Ulex europaeus subsp. martimus, ajonc maritime, se développe sur les falaises maritimes fortement exposées au vent et aux embruns.

Pour voir plus de photo.

 

- Ajonc de Le Gall, Ulex gallii = Ulex intermedius Le Gall = Ulex provincialis Le Gall = Ulex richteri, lann-ki (en breton), haut de 1.50m.

Nicolas Joseph Marie LE GALL était un botaniste (1787-1860), il a écrit plusieurs ouvrages sur la Flore Bretonne.

Il serait un croisement entre Ulex europaeus et Ulex minor. La plus longue épine et la fleur sont de même longueur. Sa pleine floraison suit celle de l'ajonc d'Europe.

Son cultivar : 'Mizen Head'.

Sa variété : Ulex gallii var. humilis.

Ses sous-espèces : Ulex bastardianus, Ulex x bonnieri.

 

- Ajonc nain : Ulex minor = Ulex autumnalis = Ulex cantabricus = Ulex nanus = Ulex spartioides, lann-krak (en breton), petit ajonc sauvage.

- - Ajonc de Bréogan, Ulex minor subsp. breoganii = Ulex breoganii, sous-espèce d'Espagne, ajonc d'Eure et Loir.

- Ajonc de Provence : Ulex  parviflorus = Ulex provincialis, argelas, ajonc à petites fleurs

- Ajonc hybride : Ulex hybride (Ulex europaeus x Ulex gallii).

 

Ne pas confondre les ajoncs, Ulex, avec :

Les vrais genêts

Le genêt du Mont Etna, Genista aethnensis, buisson de 3 à 4 mètres de diamètre.

Le genêt anglais, Genista anglica, petit genêt épineux.

Le genêt cendré, Genista cinerea, buisson de 1.20 de diamètre.

L'ajonc d'Espagne, Genista hispanica, n'est pas un ajonc mais un genêt de 50 cm de haut.

Le genêt poilu, Genista pilosa, genêt nain.

Le genêt de Porlock, Genista 'Porlock', floraison jaune beurre

Le genêt sagitté, Genista sagittalis, petite plante herbacée

Le genêt des teinturiers, Genista tinctoria, 1 m. de haut, fleurs groupées en grappe étroite.

Les genêts cytises

Le genêt d'Ardoin, Cystisus ardoinii, genêt miniature de 30cm de haut.

Le genêt de Battendier, Cytisus battendieri, 3 à 4 m. de haut.

Le genêt précoce, Cytisus x praecox, 2m. de hauteur.

Le genêt à balais, Cytisus scoparius = Sarothamnus scoparius,

haut de 1.50m, rameaux cannelés, style enroulé.

Le genêt à tiges de jonc

Le genêt d'Espagne, Spartium junceum, spartier, joncier, presque sans feuilles, non épineux, seule espèce dans le genre Spartium.

 

Expression bretonne :

Une petite expression bretonne, très utilisée, pour qualifier une personne qui n'a pas toute sa tête, un peu niaise ou qui ne sait pas ce qu'elle veut :

"etre lann a balann" qui veut dire : entre ajonc et genêt.

 

Photo de mouettes disciplinées, prise à Landerneau :

Et pour finir, chantons l'ajonc avec "La Blanche Hermine" de Gilles Servat :

La Blanche Hermine

J'ai rencontré ce matin devant la haie de mon champ
Une troupe de marins, d'ouvriers, de paysans
Où allez-vous camarades avec vos fusils chargés
Nous tendrons des embuscades viens rejoindre notre armée
La voilà la Blanche Hermine vive la mouette et l'ajonc
La voilà la Blanche Hermine vive Fougères et Clisson
Ma mie dit que c'est folie d'aller faire la guerre aux Francs
Mais je dis que c'est folie d'être enchaîné plus longtemps
Elle aura bien de la peine pour élever les enfants
Elle aura bien de la peine car je m'en vais pour longtemps
La voilà la Blanche Hermine vive la mouette et l'ajonc
La voilà la Blanche Hermine vive Fougères et Clisson...

(Texte non intégral de la chanson, en conformité avec la législation)

 Pour info : Fougères est une commune d'Ille-et-Vilaine, Clisson est une commune de Loire-Atlantique.

Kenavo et que vive l'ajonc.
Anne
 

Rédigé par Anne

Publié dans #Arbres-Arbustes

Repost 0
Commenter cet article

tiff 07/02/2016 19:40

Bonjour, effectivement je ne pense pas que l ajonc soit toxique, on en donne broye comme nourriture au betaille et si vous faites des recherches en anglais, l ajonc se dit "gorse", vous trouverez des dizaine de recette de sirops, boissons et gelees a base de fleurs d ajonc... j ai moi meme testé, c est très bon et je ne suis pas encore morte !

Even 21/03/2015 10:50

Si l'ensemble de l'article est intéressant, je note cependant: "Comme la plupart des plantes de la famille des Fabacées, l'ajonc est toxique. Et si sa toxicité est comparable à celle du curare,..." Les fabacé, comme les fèves, les haricots seraient toxiques selon vous !! D'autre part l'ajonc pilé servait aussi de litière aux animaux, s'il avait été si toxique, cela ne serait pas le cas. Alors les fleurs seulement ? A vérifier...
A-C E

SHBL 21/03/2015 18:56

merci de votre intérêt :-)