Hortensia, Hydrangea : taille et multiplication

Publié le 13 Mai 2009


La Taille et la Multiplication des hortensias et Hydrangea :

Taille :

En discutant avec telle ou telle personne, vous constaterez vite que chacun a sa façon de faire. C'est toujours une erreur de rabattre entièrement les hortensias tous les ans. Cela supprime les floraisons futures et la plante fera surtout du feuillage et peu ou pas de fleurs.

Pour ma part, les hydrangées ne se taillent pas mais s'entretiennent. Si vous êtes atteint par le 'syndrome du sécateur', défoulez-vous sur vos rosiers.

On distingue plusieurs "sortes de taille", selon ce que l'on veut faire :

Taille de formation : cette taille est parfois indispensable pour certaines espèces, par exemple pour les Hydrangea quercifolia. Les 2 premières années, il est nécessaire de les obliger à bien se ramifier en pinçant entre deux ongles, la terminaison des rameaux.

Certaines hydrangées peuvent encore se conduire en petit arbre. On ne conservera qu'une seule branche qui deviendra le tronc, par exemple avec Hydrangea paniculata ou Hydrangea heteromalla.

Taille sanitaire : Elle est utile. Il s'agit d'enlever les branches mortes, le bois sec, les branches gênantes ou celles qui vont dans le mauvais sens. Cela aère la plante. Elle se fait en hiver principalement, on voit mieux ce que l'on fait quand le feuillage est tombé.

Taille des inflorescences fanées : La suppression des fleurs fanées se fera après la mi-mai quand tout risque de gel sera écarté. Pendant toute la mauvaise période, les inflorescences fanées protègent les nouveaux bourgeons contre le gel, le froid, la pluie. Pour ma part, je ne les enlève pas.

Taille de beauté : elle n'est pas indispensable mais parfois utile si l'on veut que l'hortensia garde un joli port. On rabat donc à la hauteur désirée, la ou les branches qui sont montées trop haut. C'est à faire le plus tôt possible après la floraison pour ne pas compromettre la floraison de l'année suivante. Certains cultivars émettent ainsi de hauts jets au cours de l'été, par exemple, Hydrangea macrophylla 'Rome'.

Taille de rajeunissement : Cette taille est nécessaire quand les plantes veillissent. Le coeur de la plante est très encombré, les inflorescences deviennent plus petites. A partir de la 5ème année, il est nécessaire de supprimer les branches les plus anciennes. Elles se reconnaissent à leur bois tortueux. Chaque année, otez 1 branche sur 3, du centre de la plante.

Multiplication :

Par bouturage : prélevez en mai ou juin, des boutures portant de 3 à 5 paires d'yeux. Otez le bourgeon terminal et ne gardez que les 2 dernières feuilles, si ces dernières sont très grandes diminuez-les de la moitié.

Enfoncez 2 à 3 paires d'yeux en terre. Les yeux au-dessus du sol ne doivent pas toucher la terre et seront positionner à au moins 1 cm au-dessus du sol. Les terreaux du commerce sèchent souvent très rapidement. Faites donc votre mélange de terre vous-même : 1/3 de terre de jardin, 1/3 de terreau et 1/3 de sable. Arrosez et placez le pot à l'ombre. Les boutures seront surveillées tout l'été.

Par marcottage : à utiliser pour les hydrangées grimpantes et celles qui se bouturent difficilement. Faites une petite cuvette et  maintenez plaquer une branche au sol par un crochet, (j'utilise un crochet de tente), ou une pierre, recouvrez de terre. Posez un tuteur auquel vous attacherez la future plante en la redressant à la verticale. Les racines peuvent mettre 2 ans pour bien se développer. A ce moment là, sevrez le nouveau plant en le coupant du pied mère et plantez-le.

Par division des touffes :  en avril, avant le démarrage de la végétation. Rabattez la plante à 30 cm du sol. Déplantez l'hydrangée et divisez-la avec le tranchant de la bêche. Replantez chaque partie. L'hydrangée possède des racines fasciculées, cela signifie qu'elle n'a pas de racine principale (racine pivot) ; ses racines s'étalent sous la surface du sol. On peut donc aisèment, quelque soit l'âge de la plante, la déplacer.

Par semis : cette opération aura lieu en janvier. Secouez une inflorescence fanée sur un papier journal par exemple. Les graines sont matures 2 à 3 mois après le desséchement des fleurs fertiles. Les graines seront semées sur un terreau fin et humide. La levée intervient 1 à 2 mois plus tard.

Les Hydrangea paniculata se ressèment spontanément. L'Hydrangea macrophylla 'Ganymède' se ressème bien également.

Les plantes seront différentes du plant mère. Vous pouvez bien sûr donner un nom aux plantes que vous créez et si vous avez de la chance, une d'entre elles sera peut-être homologuée en tant que nouveau cultivar et vendue dans le monde entier ; à vous les droits d'auteur et la notoriété.

Prochain article : Hortensia, Hydrangea : maladies, ravageurs et soins.

Pour relire les articles précédents, passez par 'Terre d'Hortensias' ou par l'index.

Pour voir toutes les photo. des Hydrangea.

Hortensia-ment vôtre,

Anne

Rédigé par Hortimail

Publié dans #TERRE d'HORTENSIAS

Repost 0
Commenter cet article

Chanche 06/07/2016 00:33

Super bien expliquer je pense, avoir compris .

Chanche 04/07/2016 00:21

Kan bouturer les hortensias paniculata

Chanche 06/07/2016 00:37

Bonne réponse,pour moi merci

SHBL 04/07/2016 07:48

tout est dans l'article..... prélevez en mai ou juin

martinus 31/08/2013 02:50

merci des informations

titi 14/05/2009 06:05

merci pour toutes ces explications très utiles bonne journée