La SHBL au Zoo de Champrépus en Normandie

Publié le 28 Juin 2009

La Société d'Horticulture du Bas-Léon, SHBL, voyage en Normandie.
37 adhérents se sont réunis pour ce voyage à travers les jardins de Normandie.

1ère visite : le Zoo de Champrépus à Villedieu-Les-Poêles.

Parc Paysager du Zoo de Champrépus : le "jardin extraordinaire" de la Manche, le zoo aux 5 jardins. Le zoo fait partie des Parcs et Jardins de Normandie.

50 espèces d'animaux sauvages et domestiques intégrés dans leur paysage naturel (biotope) sur 8 ha de nature.

Pour que cette visite soit complète, nous avons fait appel à notre ami, Michel Gesrest, paysagiste breton, auteur des jardins.

Michel Gesrest, marin-paysagiste, formé aux Beaux-Arts de Rennes a créé le Parc botanique de Champrépus. Il nous offre un véritable tour du monde végétal. Il a parcouru la planète, il connaît et les plantes et les animaux. La technique n'était pas facile car il gardait toujours à l'esprit que plantes et animaux devaient être en harmonie. Il a réussi son pari car des naissances ont lieu régulièrement au zoo.


Les animaux d'Afrique et le Jardin des graminées :

Le Jardin des Graminées est le domaine des girafes, zèbres de Grant, antilopes damalisques et oryx d'Arabie, mais aussi cigognes, autruches, grues, ibis sacrés, loutres, suricates, porcs épics, singes de Brazza, singes Dianes, lions, guépards et percnoptères d'Egypte. Les plantes de 10cm à 7 mètres de hauteur, bambous, acacias, robiniers, miscanthus, amorphas, stipas et pennisetum, symbolisent la savane africaine.

Les girafes se régalent de branches de bambous, de noisetiers et d'acacias.

Photo. d'une amour naissante entre un singe et notre Nini :


Nous nous sommes amuser à nous faire peur sur les ponts suspendus en cordage.


Les lémuriens de Madagascar et les Jardins sauvages :

Les Jardins sauvages malgaches s'étendent sur 5 000m2. Composés de palmiers, yuccas, ailanthus, decaisneas, aralias, poncirus, berbéris, etc., c'est le terrain de jeux des lémuriens : makis varis roux, makis varis blanc et noir, makis cattas, lémurs albifrons. De vraies peluches vivantes peu farouches qui courent devant nos pieds.

Chocolat et Luna est le couple célèbre du Zoo de Champrépus : des loutres géantes d'Amazonie ; elles sont amusantes à observer.


La faune tropicale et les Jardins Tropicaux :

Symphonie de couleurs à la volière tropicale : aras aux plumages rouges, turquoises, verts, jaunes donnent la réplique aux ibis rouges dont les dégradés de rose se dessinent sur les feuillages. Les flamants du Chili, dans le marais, enchantent le paysage composé de prêles salicaires, de myosotis et d'iris.

Tout près, ouistitis et saïmiris jouent pendant que le tigre de Sumatra et la panthère de Perse sommeillent, place ici à la végétation luxuriante et colorée des catalpas, des bambous sacrés, des bananiers et des palmiers.


La mini ferme et le Jardin des Parfums :

Nous traversons le pont au-dessus de la nationale pour nous rendre dans la mini ferme et les Jardins des Parfums :

La Mini Ferme offre 2 parcs de contacts ainsi qu'un espace ludo-pédagogique. Dans un décor bucolique, chèvres, ânes du Poitou et du Cotentin, moutons, canards de Rouen, dindons, pigeons Cauchois à bavette, poules d'hier et d'aujourd'hui se côtoient. Les enfants s'émerveillent, les grands aussi, approchent et touchent à loisir ces animaux de nos régions.

Dans le Jardin des Senteurs, les plus grands apprécient la mise en scène végétale du jardin composé de fleurs extraordinaires aux senteurs subtiles ; azalées, rhododendrons, lilas, seringas, camélias, orangers du Mexique et lys d'un jour exhalent leurs subtils parfums.

A proximité, les animaux domestiques exotiques, chameaux, alpagas, yacks, rennes (caribous), cohabitent en toute quiétude.


La zone d'accueil et les Jardins exotiques :

Dès l'entrée, le décor est planté avec le jardin exotique : deux bungalows en bois sur pilotis, invitent à la détente face à un plan d'eau habité par les batraciens et les nénuphars entouré de bambous, de bananiers, de palmiers de Chine et de catalpas.

Le pavillon d'accueil est très particulier avec sa toiture de 550m2 en tuiles de bois. La tuile de bois, écologique, permet de lutter contre les émissions du gaz à effet de serre et contribue à une gestion durable des forêts. Le matériau change de couleur selon la lumière du jour, du brun foncé à marron clair, il se patine au fil du temps pour émettre des reflets gris argent.

Le terreau, pour l'enrichissement des jardins, est de fabrication maison (mélange de feuilles avec différentes déjections animales : zèbres, chameaux, lamas, antilopes et girafes. Le cocktail est détonnant et les plantes poussent très vite, plus vite.

Le bois de tous les végétaux issu de la taille est broyé pour réaliser des "mulches" (paillis) pour les jardins, ce qui limite considérablement les arrosages et désherbages chimiques.

Les fourrages pour nourrir les animaux l'hiver sont réalisés à partir d'herbe où les engrais chimiques et les désherbants ont pratiquement totalement disparus.

Utilisation du verre à la place du plastique : diminution de la verrerie plastique jetable en restauration au profit du verre quand c'est possible.

Des menus du terroir : au restaurant du Zoo de Champrépus : jambon Val de Sée au cidre, cidre bouché et jus de pommes artisanal, confiture de pommes ou de cidres.


Un zoo nouvelle génération : parc pédagogique, parc citoyen et responsable :

21 panneaux d'information, dispersés dans le parc, nous expliquent la vie des animaux.

Des quizz, distribués aux visiteurs du parc sont conçus selon différents niveaux allant du niveau CP au niveau Adultes.

Le zoo de Champrépus participe depuis 1993 à des Plans d'Ėlevage Européen (EEP) gérés par l'Association Européenne des Parcs zoologiques et Aquariums (EAZA). Le but final des EEP est d'obtenir des populations animales dotées d'une importante variabilité génétique en vue d'une éventuelle réinsertion dans la nature.

Champreprus est également membre du CEPA (Conservatoire des Espèces et des Populations Animales) dont l'objectif est de préserver des espèces moins connues, à répartition géographique limitée tels que les singes comme le Cercopithèque Diane, oiseaux et reptiles dans les îles du Pacifique ...

Le zoo de Champrépus participe à des programmes de conservation in situ :

L'Association GAÏA Conservation a été créée par le parc pour financer des projets de gestion durable des milieux naturels dans les zones menacées de la planète.

A Madagascar, Antongil Conservation, piloté par le zoo de Doué la Fontaine, a pour but de donner une éducation environnementale aux populations : protéger les espèces dans leurs milieux naturels.

L'Association de Sauvegarde des Girafes du Niger a permis de faire passer de 50 à 200 le nombre des girafes au Niger.


Mode d'emploi au Zoo de Champrépus :

Ouvert tous les jours d'avril à septembre de 10h à 19h.

Pour encore plus d'info., rendez-vous sur le site du Zoo de Champrépus.

Pour voir toutes les photo. au Zoo de Champrépus, c'est sur Garden Breizh.

A tous ceux qui ne connaissent pas encore ce zoo, je vous invite à vous y promener.

Pour tout voir tranquillement, prenez la journée : les enfants ne veulent pas s'en aller trop vite, il y a tant à voir. Des espaces pique-nique, un restaurant et un grand espace de jeux complètent ce magnifique endroit.

Nous sommes enchantés de notre visite.

Kenavo,

Anne

 

Rédigé par Hortimail

Publié dans #Voyages de la SHBL

Repost 0
Commenter cet article