La rotation des cultures, l'assolement au potager

Publié le 2 Janvier 2010

Des beaux et bons légumes au potager.

1ère partie : La rotation des culture, l'assolement, les familles de plantes.(ci-dessous).

2ème partie : Connaître sa terre, le pH, les plantes indicatrices.

3ème partie : Les besoins des légumes, nourrir le sol (NPK, engrais).

4ème partie : Le compost, cendres, décoctions, fumée, macérations et purins.

5ème partie : Les engrais verts.

6ème partie : Les paillis, la couverture du sol en été.

7ème partie : Les bons et les mauvais voisinages ou les cultures associées.

8ème partie : De la couleur pour des légumes en pleine forme.

C'est en hiver qu'il faut penser ou repenser à son plan de potager. Les légumes du potager n'ont pas tous les mêmes besoins. Certains sont gourmands en azote, d'autres en phosphore ou en potasse.

Si on laissait toujours les mêmes légumes au même endroit, le sol s'appauvrirait très vite et les rendements seraient faibles. Il convient donc de pratiquer la rotation des cultures en tenant compte des affinités de chaque plante et de leurs besoins.

Si vous débutez un potager, ne voyez pas trop grand. Il vaut mieux bien s'occuper de 2 ou 3 légumes plutôt que d'une infinie variété. Il vous faudra aussi tenir compte du facteur "temps". Combien de temps puis-je consacrer à l'entretien d'un potager ?

Une surface de 50 m2 est amplement suffisante pour débuter et vous commencerez ce nouveau potager par un semis d'engrais vert, moutarde ou phacélie, puis par une plantation de pommes de terre, sur toute la surface afin de nettoyer la terre. Sur les conseils de mon père, c'est ainsi que j'ai commencé mon premier jardin. Toute la surface, 3 300 m2 environ, était couverte de pommes de terre, pas de pelouse, pas d'allées, mais des pommes de terre, partout, tout autour de la maison.

1ère partie

La rotation des cultures, l'assolement, les familles de plantes.

La rotation des cultures :

Les légumes peuvent se classer en 5 grandes catégories :

les légumes graine et gousse : fève, haricot, pois, trèfle qui enrichissent le sol en azote.

les légumes feuille (ou Foliacées) : bette, chicorée, chou, épinard, poireau, salade ; des légumes gourmands en azote et en eau. Ils recevront une fumure organique de compost, de fumier et seront cultivés après les légumes graines.

les légumes racine, bulbe, tubercule : betterave rouge, carotte, navet, oignon, poire de terre, pomme de terre, radis. Ces légumes préfèrent des fumures bien décomposées et viendront après les légumes feuille.

poire_de_terre-Polymnia_son.jpg

les légumes fruit : aubergine, citrouille, concombre, cornichon, courgette, melon, tomate cerise.

les légumes vivaces (restent en place plusieurs années) : artichaut, asperge, cardon, chou 'Daubanton', fraisier, poireau perpétuel, rhubarbe. La tomate est annuelle mais se repique tous les ans également au même endroit. Ces plantes exigent une copieuse fumure de fond avant leur installation.

 

C'est votre premier potager et tout est à faire : préparez la terre et plantez des pommes de terre sur toute la surface la première année, cela nettoiera votre sol.

Nous veillerons à ne pas cultiver au même endroit, deux années consécutives, le même légume ni un légume de même catégorie, ni un légume d'une même famille. C'est le principe même de la rotation des cultures.

L'assolement, le plan du potager :

On divise le potager en 4 parties (pas forcément égales) et chacun lui donne le nom qu'il veut : carrés, parcelles ou planches, suivant l'espace dont il dispose :

1ère année :

carré 1 : légumes graine, gousse

carré 2 : légumes feuille et légumes exigeants en azote

carré 3 : légumes racine et légumes fruit

2ème année :

carré 1 : légumes racine et légumes fruit

carré 2 : légumes graine, gousse

carré 3 : légumes feuille et légumes exigeants en azote

3ème année :

carré 1 : légumes feuille et légumes exigeants en azote

carré 2 : légumes racine et légumes fruit

carré 3 : légumes graine, gousse

4ème année : on recommence comme la 1ère année. C'est le principe de l'assolement.

L'assolement englobe les rotations des cultures sur des parcelles, généralement en 3 parcelles ou soles, c'est l'assolement triennal. Mais on peut tout aussi bien pratiquer l'assolement sur 4 années, ce qui arrive souvent quand un carré entier est dévolu aux pommes de terre.

On installera les légumes à demeure dans le carré 4 (artichaut, fraisier, tomate …) ou si l'on pratique l'assolement sur 4 années, les planter en pourtour du potager. Les tomates seront cultivées avec une protection, généralement sous serre.

A quelle famille appartient tel ou tel légume ?

Alliacées : ail, asperge (Liliacées), carambole, ciboule, ciboulette, échalote, oignon, poireau, rocambole. Ces légumes demandent une terre légère, humifère et peu argileuse, sans humidité stagnante et un emplacement ensoleillé. Les Alliacées sont à éloigner des Fabacées car trop d'azote favoriserait le développement du feuillage au détriment du bulbe.

Apiacées (ou Ombellifères) : angélique, aneth, anis, carotte, carvi, cerfeuil, céleri, coriandre, cumin, fenouil, livèche, mitsuba (persil japonais), panais, persil, persil tubéreux. Ces légumes aiment un sol profond, humifère, frais et bien travaillé et à mi-ombre pour cerfeuil, livèche et persil.

Astéracées (ou Composées) : absinthe, artichaut, cardon, chicorée, endive, estragon, laitue, poire de terre (yacón), scorsonère, souci, topinambour, salsifis, tournesol. Ces légumes demandent un bon sol frais et humifère, une terre un peu lourde ne leur déplait pas. La laitue préfère la mi-ombre, les endives se forment à l'ombre épaisse d'un cave.

Hydrophyllacées (ou Boraginacées) : engrais vert : phacélie.

Brassicacées (ou Crucifères : fleurs en forme de croix) : chou, crambé, cresson, navet, pe-tsaï (chou chinois), radis, raifort, roquette, rutabaga et les engrais verts : colza et moutarde blanche. Ces légumes ont besoin d'un sol fertile, riche en humus et en humidité constante. Cette famille a la particularité de fixer de grandes quantités de soufre d'où leur odeur peu appréciée à la cuisson.

Campanulacées : campanule raiponce, raiponce.

Chénopodiacées : arroche, bette ou poirée, betterave rouge, chénopode, épinard. Ces légumes apprécient une terre un peu lourde gardant une certaine humidité et la mi-ombre.

Cucurbitacées : chayotte, citrouille, concombre, cornichon, courge, courgette, melon, pastèque. Ces légumes se plaisent dans toute bonne terre de jardin pas trop lourde et de chaleur. Cette famille est proche des Solanacées, évitez de les mettre côte à côte.

Fabacées (ou Légumineuses) : fève, haricot, lentille, pois, pois chiche et les engrais verts : féverole, lupin blanc, luzerne, mélilot, trèfle et vesce. Ces légumes aiment un sol frais, léger, ni trop acide, ni trop calcaire. Ces plantes fixent l'azote de l'air sur les nodosités de leurs racines.On associe généralement ces légumes avec ceux des familles des Astéracées et des Brassicacées.

Iridacées : safran (stigmate du Crocus sativus).

Lamiacées (ou Labiées) : crosne et les herbes : basilic, bugle, hysope, lamier, lavande, marjolaine, mélisse, menthe, népéta, origan, sarriette, sauge, serpolet, romarin, thym. Ces herbes aromatiques sont indispensables dans un jardin même sans potager. Elles aiment un sol léger et le soleil mais la mi-ombre et la fraîcheur seront préférables pour crosne, mélisse et menthe.

Linacées : engrais vert : lin.

Papavéracées : coquelicot, pavot somnifère, pavot d'Islande. On consomme les jeunes feuilles et les graines. L'huile d'oeillette est extraite des graines du pavot somnifère, pavot noir ou oeillette, Papaver somniferum var. nigrum. C'est avec les graines de ce pavot que je fais de la confiture d'oeillette. C'est le latex séché des capsules non fleuries du pavot somnifère blanc qui donne l'opium, pavot à opium, Papaver somniferum var. album.

Poacées (ou Graminées) : avoine, blé, épeautre, fétuque, maïs, mil, millet, orge et en engrais verts : moha et seigle.

Polygonacées : oseille, rhubarbe et en engrais vert : sarrasin (blé noir).

Ranunculacées : cumin noir ou poivrette (Nigella sativa).

Rosacées : fraisier.

Rutacées : rue.

Solanacées : aubergine, physalis, piment, poivron, pomme de terre, tomate. Ces légumes aiment une terre légère, profonde, humifère, siliceuse, riche, fraîche et bien travaillé. Ces plantes contrarient la croissance des plantes de la famille des Cucurbitacées.

Valérianacées : mâche, valériane. Elle apprécie un sol frais, même un peu argileux mais non travaillé.

Verbénacées : lippia, verveine.

CONCLUSION : essayez de retenir ceci :

- Ne faites pas se succéder, tous les ans, le même légume ni le même engrais vert.

- Si vous voulez faire simple : regroupez les légumes d'une même famille sur le même carré et ne les replantez à cet endroit que dans 3 ans.

Retrouvez tous les articles :

2ème partie : Connaître sa terre, le pH, les plantes indicatrices.

3ème partie : Les besoins des légumes, nourrir le sol (NPK, engrais).

4ème partie : Le compost, cendres, décoctions, fumée, macérations et purins.

5ème partie : Les engrais verts.

6ème partie : Les paillis, le paillage du sol en été.

7ème partie : Les bons et les mauvais voisinages ou les cultures associées.

8ème partie : De la couleur pour des légumes en pleine forme, la biodiversité.

Bonne culture,

Anne

Rédigé par Hortimail

Publié dans #Au potager

Repost 0
Commenter cet article