La SHBL à la découverte des champignons du Finistère

Publié le 25 Octobre 2009

Une quinzaine de membres de la Société d'Horticulture du Bas-Léon, SHBL, se sont retrouvés samedi dernier à l'église d'Irvillac pour une sortie découverte sur le thème des champignons.

Initialement prévue à 7h du matin, puis reportée à 14h en raison de conditions climatiques peu favorables, c'est avec plaisir que nous sommes partis à quelques kilomètres en co-voiturage jusqu'au bois du Gars.


"Koat ar C'harz = bois de la haie   

"Le bois du Gars, à Irvillac, occupe une superficie de 229 ha dont 188 sur la commune de l’Hopital-Camfrout.

Il est limité au sud-est par une voie dite "voie romaine" qui aurait été empruntée au VI ème siècle par St Pol Aurélien pour se rendre de son ermitage de l’île de Batz au Faou.

Séparé du massif forestier par la création de la "voie express" en 1973, le secteur du bois le plus à l’ouest a pris le nom de "bois de l’Ermitage" et a été acquis par le département du Finistère.

Successivement propriété de plusieurs familles nobles (de Berrien, de Lesquiffiou, de Quélen et de la Fayette …), le bois du Gars a été acheté en 1922 par Ernest Le Theuff qui en a loué l’exploitation pendant la guerre 39-45 à des industriels brestois pour la fabrication de charbon de bois afin d’alimenter leurs camions marchant au gazogène.

Cédé à la caisse d’Épargne en 1967, le bois du Gars a été vendu ensuite à l’Office National des Forêts en 1995. On peut y admirer, en plus des espèces autochtones, une bonne douzaine d’essences résineuses."

Source Site commune Hôpital -Camfrout


Jean-Noel Ballot, adhérent et membre de la Société Mycologique du Finistère nous accompagnait dans cette balade forestière où de nombreuses surprises nous attendaient au cours de l'après-midi.


Voici quelques points importants :


Il existe une multitude d'espèces de champignons, il est parfois difficile de les identifier.

En cas de doute, toujours devenir raisonnable et s'abstenir de les ramasser.

Se limiter aux espèces que l'on connait.

Ne pas utiliser de sac en plastique, le panier d'osier reste le contenant idéal.

Ne jamais déterrer un champignon mais couper au pied proprement.

Un seul mauvais champignon placé dans le panier peut en contaminer l'ensemble.

Certaines personnes peuvent être dérangées par des champignons ingérés qui peuvent être tolérés par d'autres...


Voir les Photos de la sortie

voir des photos de l'Exposition  2009 à Braspart par la Société mycologique du finistère

En parcourant les différents écosystèmes du bois, nos rencontres avec un escargot de Quimper et un chevreuil, des pommes de pin grignotées signe de la présence d'écureuils, galles sur feuilles de chêne, myrtilles des bois, de splendides mousses et quelques beaux spécimens comestibles ont comblés les participants de cette sortie champignons.

Au final, les paniers n'étaient pas pleins mais les plus chanceux rentraient quand même avec quelques beaux cèpes...


Stéphane


Rédigé par Hortimail

Publié dans #Visites de la SHBL

Repost 0
Commenter cet article