Le barrage de sève : incision, entaille, cran sur un arbre

Publié le 9 Novembre 2010

Le barrage de la sève par une incision, une entaille, un cran

Les barrages de sève se font pour favoriser ou défavoriser un oeil, un rameau ou une branche.

Pour favoriser : les barrages se feront au-dessus d'un oeil, d'un rameau ou d'une branche. Cela veut dire que l'on va les aider à se développer plus vite.

Pour défavoriser : les barrages se font au-dessous d'un oeil, d'un rameau ou d'une branche. Cela veut dire que l'on veut qu'ils recoivent moins de sève, pendant un temps, pour que d'autres yeux, d'autres rameaux ou d'autres branches en profitent davantage.

 

La taille de barrage de sève favorisant un œil :

Pour bien comprendre la taille de barrage de sève, relire l'article précédent :

Comprendre la circulation de la sève dans l'arbre.

Il y a trois façons de barrer le passage de la sève : par une incision, par une entaille, par un cran.

L'incision entraîne un barrage faible - l'entaille un barrage moyen - le cran un barrage fort. On choisira l'un ou l'autre de ces barrages en fonction du développement que l'on veut donner à un oeil, un rameau ou une branche.

 scion-taille-003.jpg

L'incision : elle se fait avant le débourrement (c'est-à-dire avant le développement des yeux), au-dessus d'un œil latent, dans le but de le faire évoluer vers un bourgeon en stoppant la sève. Avec un greffoir, on pratique une incision de l'écorce à 1 ou 2mm de profondeur d'un seul trait en forme d'arc de cercle, à 5mm au-dessus de l'œil. Cet œil devient un œil renforcé. Recevant plus de sève brute, il va se développer plus rapidement au détriment des autres yeux.

Progressivement, l'incision disparaît, la sève reprend son cours normal.

 

L'entaille : c'est une opération plus sévère puisque 2 incisions seront faites. Toujours à 5mm au-dessus de l'œil, on pratique 1 incision dans l'écorce à 1 ou 2mm de profondeur. La 2ème incision au-dessus, à 3mm de la 1ère, de manière à former un croissant de lune. On retire cette portion d'écorce avec le greffoir.

 

Le cran : le plus sévère barrage de sève. On pratiquera une première entaille ayant la forme d'un chapeau pointu, à 1cm au-dessus de l'œil, puis une seconde entaille toujours de la même forme mais plus ouverte au-dessous, à 2 à 3mm de profondeur de manière à enlever une portion d'écorce et une portion de bois.

 

Ces barrages de sève peuvent aussi être appliqué à une coursonne, un rameau, une branche pour les favoriser.

On ne réussit pas parfaitement ces tailles de barrage de sève la première fois. Mieux vaut donc s'entraîner sur les arbustes décoratifs du jardin, comme par exemple un saule ou un weigelia. 

 

La taille de barrage de sève défavorisant un œil, une coursonne :

Ces 3 formes de tailles peuvent aussi être faite quand on désire par exemple, favoriser un œil plutôt qu'un autre.

On procédera donc de la même manière mais à 5mm au-dessous de l'œil à garder latent (endormi).

 

Entraînez-vous à faire ces barrages de sève. Cela vous sera très utile, voir indispensable, pour la formation d'un scion. C'est maintenant qu'il faut acheter votre scion.

Acheter un arbre fruitier déjà formé est bien pratique mais coûte cher. De plus, vous n'avez rien appris à tout ce qui concerne sa vie d'avant à l'état de scion ou à l'état de jeune arbre.

Il est très gratifiant de former soi-même son arbre, surtout si c'est l'unique fruitier de son jardin. Juste un conseil quand vous achetez votre scion, choississez-le bien droit avec un point de greffe bien visible.

Pour votre deuxième arbre fruitier, vous acheterez un porte-greffes et vous grefferez vous-même la variété désirée. Mais pour l'instant, achetez et plantez un scion. Il ne sert à rien de brûler les étapes. Avant d'apprendre à greffer, il faut savoir tailler et soigner ses arbres.

Prochain article :

La formation d'un scion. (Les autres appellations sur le dessin seront expliquées).

Kenavo

Anne

Rédigé par Anne

Publié dans #Au verger

Repost 0
Commenter cet article

Micromicro 11/11/2010 10:54



 Le  pressage  des  pommes .....! il  n'y  a plus  de  pressoir 
ambulant  en  activité  dans  la  région  , dommage   , Pierre .



Hortimail 11/11/2010 12:57



Bonjour Pierre,


Il n'y a plus de pressoir ambulant, non ; 


mais vous pouvez apporter vos pommes à presser à la Cidrerie de la Baleine, association de Plabennec ; vous payez le nombre de bouteilles correspondant aux kilos de pommes envoyées moins cher.


ou devenir adhérent de notre association. Nous pressons les pommes du Verger de Locmaria et celles des adhérents.


Notre pressoir est un petit pressoir, celui de la Cidrerie de la Baleine un gros. Il presse évidemment mieux.


C'est quand même bien.


Qu'en pensez-vous ?


Anne