Les engrais verts au potager

Publié le 7 Janvier 2010

5ème partie

Les engrais verts au potager

Les engrais verts sont des végétaux à croissance rapide que l'on fauche et incorpore au sol afin de le fertiliser, l'ameublir, le désinfecter ou l'aérer.

Les engrais verts fixent l'azote et le carbone dans le sol et le rediffusent en se décomposant dans le sol après la fauche. En agriculture, on parle souvent du rapport C/N, carbone et azote (à lire dans article Compost).

Les plantes riches en matières carbonées :

Les graminées donnent des sucres, du carbone rapide.

Les crucifères apportent beaucoup de sucre, du carbone rapide.

Les céréales fournissent de la cellulose, du carbone lent.

Les plantes riches en matières azotées :

Les légumineuses sont riches en matières azotées.

Les matières organiques comme le lisier et les engrais verts de légumes sont riches en azote.

De l'utilité des engrais verts :

Les engrais verts percent le sol et l'aèrent, tout en le protégeant contre l'érosion et le lessivage des éléments fertilisants, grâce à leur système racinaire.

Les engrais verts favorisent la vie microbienne par les apports de carbone.

Les engrais verts procurent gîte et couvert aux auxiliaires. Une plante est dite mellifère quand ses fleurs sont exploitables par l'abeille domestique.

Les engrais verts étouffent les mauvaises herbes en occupant le sol entre deux cultures, la nature ayant horreur du vide.

Il suffit de se promener en forêt et de regarder autour de soi. Le sol est couvert de feuilles, de branchages, de mousses. Sous ce couvert, la terre est noire et a une odeur de champignon, c'est l'humus.

Les engrais verts sont peu onéreux.

Comment faire ? Avant la montée en graines, les engrais sont fauchés et laissés sur le sol environ 50 jours. Pour aider à la décomposition, il faudra arroser les fauches si le temps est sec. Puis on enfouit légèrement, dans un sol ni trop sec ni trop humide, en incorporant du compost. C'est toujours une erreur d'enfouir profondément, ne dépasser pas les 5 cm de profondeur. Les vers et les micro-organismes sont actifs dans la couche superficielle du sol.

La durée d'installation des plantes est plus ou moins rapide suivant les régions, en Bretagne :

Installation rapide : moutarde, phacélie, sarrasin.

Installation moyenne : lin, moha, seigle, vesce.

Installation lente : luzerne, mélilot, trèfle.

Quand semer ?

Semis de mars et avril : féverole, lin d'été, lupin, moutarde, phacélie.

Semis de mars à juin : luzerne, mélilot, moutarde, phacélie, sarrasin.

Semis de mars à septembre : moutarde, trèfle incarnat.

Semis de août et septembre : colza, moutarde, phacélie, seigle, trèfle incarnat, vesce.

Semis d'automne et hiver : féverole, trèfle violet.

Une excellente page à consulter avec 2 tableaux bien complets.

Les engrais verts du jardinier :

Le lin (Linum usitatissimum)  est un engrais vert intéressant car il fait partie de familles de plantes non cultivées. On peut aussi semer un mélange de lin, moutarde, phacélie et sarrasin quand c'est possible. Le lin est un excellent engrais vert avant la plantation de pommes de terre. Mais il ne faut pas ressemer du lin sur une même parcelle avant 6 ou 7 ans. Semis en avril, 10g/10M2.

La luzerne (Medicago sativa) est un des meilleurs engrais verts pour fixer l'azote. Elle a besoin d'un sol très profond de pH 6 et craint l'humidité excessive. Semis de mars à juillet, 25g/10M2.

Le moha de Hongrie (Panicum germanicum), très facile à détruire, demande beaucoup d'azote. Semis de mai au 15 août, 20g/10M2. Les graminées annuelles épuisent le sol en azote, faire suivre par une culture de Fabacées.

La moutarde blanche (Sinapis alba), plante mellifère, est utilisée en fourrage et comme engrais vert, elle est facile à enfouir. La moutarde blanche est utile pour abaisser le pH trop élevé d'un sol. Nous avons vu dans la 2ème partie, que la majorité des sols étudiés avait un pH acide ou neutre : cqfd.

Les moutardes brune et noire (Brassica juncea et Brassica nigra) sont utilisées comme condiments. La moutarde des champs (Sinapis arvensis) est une plante adventice. On sèmera de la moutarde blanche avant une culture de légumineuses. Semis de avril à septembre, 20g/10M2.

La phacélie (Phacelia tanacetifolia), tout comme le lin, est un engrais vert intéressant car il fait partie de familles de plantes non cultivées. Plante mellifère. Semis de mars à août, 15g/10m2.

Le sarrasin ou blé noir, plante des cent jours, gwiniz-du, (Fagopyrum esculentum) régénère le sol en assimilant beaucoup de calcium. On dit que c'est une plante asociale car elle étouffe "les mauvaises herbes" et autres plantes autour d'elle. C'est donc une plante nettoyante mais aussi une plante mellifère. Semis de mai à août, 60g/10M2.

fagopyrum_sarrasin_ble_noir.jpg

Le trèfle incarnat (Trifolium incarnatum), excellent fixateur d'azote. Semis en été, 25g/10M2. Il peut être semé en association avec du seigle.

Les engrais verts à éviter dans un potager pour leur système racinaire rampant ou leur destruction ou enfouissement difficiles ou leur repousse : le colza, les trèfles blanc et violet (Trifolium repens et Trifolium pratense), les ray-grass.

Votre potager ne donne plus rien, la rentabilité est nulle, que faut-il faire ?

Des excès ou des carences de toutes sortes, des légumes qui poussent mal, toutes sortes de mauvaises herbes ont envahi le potager, vous ne savez plus que faire.

Au grand maux, les grands remèdes : engazonnez le potager. Semez un gazon fleuri. Cela aura pour effet de restructurer le sol. Pas de légumes pendant un an, sauf si vous avez la possibilité de préparer un autre coin potager. Cette méthode biologique est à utiliser tous les 5 ans dans l'idéal.

Autour d'une construction neuve, c'est la première chose à faire : semer partout de la pelouse. La terre a été tellement malmenée par les travaux, les engins qu'elle ressemble souvent à du béton. Et puis, c'est aussi un geste citoyen que de semer du gazon.

A lire : Gazon naturel et encore Pelouse et Environnement

Attention à ne pas semer, ni avant, ni après, un engrais vert de même famille que le légume cultivé.

Exemples :

Faites un semis de féverole ou de vesce avant une culture de poireau ou de chou.

Semez du sarrasin avant une culture tardive comme les haricots d'été, les poireaux ou les choux d'automne.

Avant une culture de potirons, semez dès mars de la moutarde ou du sarrasin.

Si vos pommes de terre sont galeuses, éviter une plantation après betterave, carotte, radis. Faites précéder votre culture de pommes de terre de seigle ou de légumineuses.

Avant ou après le colza et la moutarde : pas de chou, de navet ou de radis qui sont de la même famille.

Après une culture de carottes, semez de la moutarde.

A ce stade, les choses sont encore simples, mais voilà, les légumes sont comme le genre humain, il y a des bons et des mauvais voisinages. Les scientifiques étudient les affinités des plantes entre elles dans la nature. On disait, par exemple, que le maïs profitait du haricot et il s'avère finalement que c'est le haricot qui profite simplement d'un tuteur naturel pour pousser.

CONCLUSION : essayez de retenir ceci :

Ne laissez pas votre sol nu, enrichissez-le par un engrais vert.

Retrouvez tous les articles :

1ère partie : La rotation des culture, l'assolement, les familles de plantes.

2ème partie : Connaître sa terre, le pH, les plantes indicatrices.

3ème partie : Les besoins des légumes, NPK, amendements, engrais.

4ème partie : Le compost, cendres, décoctions, fumée, macérations et purins.

5ème partie : Les engrais verts. (ci-dessus)

6ème partie : Les paillis, le paillage du sol en été.

7ème partie : Les bons et les mauvais voisinages ou les cultures associées.

8ème partie : De la couleur pour des légumes en pleine forme, la biodiversité.

Rédigé par Hortimail

Publié dans #Au potager

Repost 0
Commenter cet article

ific 24/08/2014 11:36

et l'EPINARD : laisser pourrir , sans couper ni enterrer ( vos graines limite date feront l'affaire)