Les noisetiers, Corylus

Publié le 13 Novembre 2010

Les noisetiers, Corylus avellana

En novembre, ce sont les noisetiers, Corylus avellana, qui retiennent notre attention. Ils sont couverts de fleurs mâles immatures, les chatons, qui se nomment, botaniquement parlant, amentums.

En effet, les noisettes à peine cueillies, les chatons mâles sont déjà là, prêts à assurer la survie de l'espèce.

Certains disent que le noisetier est un arbre phallique. Quand on voit tous ces chatons pendants, l'image est amusante. Le noisetier exhibe ses attributs mâles très tôt et très longtemps.

Les fleurs femelles viendront plus tard entre la mi-janvier et le courant de février. Cherchez bien car vous passez souvent à côté sans jamais les voir. Mais ne cherchez pas une fleur avec sépales et pétales, vous n'en trouverez jamais. Ce qui me fait dire que le noisetier est un grand pudique.

corylus-femelle-rouge-noise.jpgDe ses fleurs femelles, vous ne verrez jamais qu'un bouquet de longs stigmates, rouge vif, dépassant d'un glomérule ressemblant à un bourgeon. Chaque glomérule porte environ 8 fleurs dont chaque ovaire renferme 2 ovules. L'ovaire est surmonté de 2 styles munis de stigmates couverts de papilles gluantes. Les fleurs, dépourvues de corolle, sans nectar, durent environ 1 mois. Les insectes, s'il y en a à cette époque de l'année, les ignorent donc totalement.

Quand le chaton sera mature, (c'est-à-dire quand les petites écailles qui le recouvrent vont s'ouvrir, les quelques 130 à 260 fleurs libéreront quelques 5 millions de grains de pollen), la pollinisation se fera par le vent ; on dit que le noisetier est anémophile.

Et ensuite, tout se déroulera à l'abri des regards. Les grains de pollen viendront se déposer sur la surface collante des papilles des stigmates, germeront et migreront dans l'ovaire par les styles. Au bout d'un long temps, (entre la pollinisation et la fécondation, il s'écoule près de 4 à 5 mois), une jeune noisette naît.

Nous la dégusterons en septembre si aucune femelle balanin ne la visite avant. L'insecte femelle, sorte de charançon, perce la toute jeune noisette de son long rostre puis y pond un oeuf. Mais la femelle a une trentaine d'oeufs à pondre et donc autant de noisettes à percer. L'insecte est minuscule et son rostre est presque aussi long que tout son corps. Imaginez le travail que cela représente. Et juste pour cela, laissez-le tranquille. Inutile de recourir aux dangereux traitements dans un verger d'amateur car les noisettes seraient automatiquement traitées. Mieux vaut récolter quelques noisettes en moins et les avoir "bio".

Pour enfin admirer les fleurs femelles du noisetier, sur un arbre donné, surveillez l'envol du pollen. Quand les chatons mâles auront libéré tout leur pollen, les fleurs femelles s'ouvriront.

Les pollinisateurs :

Mais sur un même arbre, les fleurs mâles auront dispersé depuis longtemps leur pollen avant que ne s'ouvrent les fleurs femelles. En effet, le noisetier est autostérile. Les fleurs femelles recevront donc le pollen d'une autre variété plus tardive.

C'est pourquoi, quand vous plantez des noisetiers, veillez à toujours choisir au moins 2 variétés tardives ou 2 variété hâtives.

Si vous plantez une variété hâtive avec une variété tardive, vous ne récolterez jamais de noisettes, à moins que votre voisin ait la variété correspondante.

Les noisetiers, Corylus, du Verger de Locmaria, (en gras), et leurs pollinisateurs :

'Butler' : Ennis, Merveille de Bolwiller.

'Ennis' : Butler, Merveille de Bollwiller.

'Merveille de Bollwiller' : Coxford, Impératrice Eugénie, Longue d'espagne, Gunslebert.

'Longue d'Espagne' : Coxford, Merveille de Bolwiller, Segorbe.

'Gunslebert' : Coxford, Impératrice Eugénie, Longue d'Espagne, Gunslebert.

'Hybride de Bordeaux', (= 'Corabel' : ?) : Merveille de Bollwiller.

'Styvel' : non défini.

Les autres arbres à chatons :

Mais n'allez pas croire que tous les chatons des différentes espèces d'arbres soient des fleurs mâles, non. Il y a des chatons mâles et des chatons femelles sur, par exemple, les aulnes, les bouleaux, les noyers, les saules. Les longs chatons mâles pendent tandis que les courts chatons femelles sont relevés ou à l'horizontale.

J'aime les arbres à chatons, et vous ?

Kenavo

Anne

Rédigé par Anne

Publié dans #Arbres-Arbustes, #Au verger

Repost 0
Commenter cet article

lala 13/01/2014 18:48

mercie