La SHBL - Serres du Conservatoire Botanique de Brest

Publié le 19 Janvier 2011

La SHBL visite les serres du Conservatoire Botanique de Brest avec le conservateur, Stéphane BUORD.

vignette de 2 - la SHBL au Conservatoire Botanique de Brest

Cet après-midi, très beau et très ensoleillé, les adhérents de la Société d'Horticulture du Bas-Léon, SHBL, avaient rendez-vous avec Monsieur le Conservateur, Stéphane BUORD, dans les serres du Conservatoire Botanique de Brest dans le Parc du Stangalard.

La visite était limitée à 30 personnes, espace de circulation dans les serres oblige.

Stéphane BUORD nous a en premier lieu fait une rétrospective de cet espace du Stangalard avant d'aborder l'Histoire des plantes protégées à Brest et l'histoire de ces plantes méritent bien un grand H.

Des plantes endémiques et pour certaines éteintes ou presque dans leur milieu naturel sont ici, à Brest, sauvegardées soit par l'intermédiaire de la banque de graines (congélateur) soit par leur présence dans les serres.

Je ne pourrais pas vous transcrire tout ce qui a été dit cet après-midi mais Christian, notre cameraman, a filmé l'intervention de Stéphane BUORD. Je peux vous assurer que tous, nous étions toute ouïe, tant tout ce que nous avons entendu était passionnant.

Nous avons aussi appris que quelques espèces bretonnes figurent dans une liste à l'étude pour la préservation comme le panicaut vivipare, Eryngium viviparum, une seule station à Beltz, Morbihan, le narcisse des Glénan, Narcissus triandrus ssp capax, même s'il est aujourd'hui bien protégé et le Rumex rupestris, l'oseille des rochers.

Nous avons admiré la feuille géante (magnifique) de l'arum titan, Amorphophallus titanum. A quand la prochaine fleur ?

Il a fleuri en 2003 et en 2009. On compte environ une dizaine d'années entre 2 floraisons.  Donc pour l'instant, il se refait une santé si je puis dire. Ainsi chaque année, le bulbe reprend de la force et forcit pour être à nouveau capable de produire son inflorescence. Le mot "fleur" est impropre au Genre Aracées, on parle donc d'inflorescence puisque la corolle est une feuille modifiée, un spathe coloré avec un spadice également coloré qui en réalité est le prolongement de la tige. Les vraies fleurs sont elles à l'intérieur du spathe, à la base et tout autour du spadice. Les fleurs femelles proches de la base et les fleurs mâles au-dessus des femelles. Pour bien comprendre, ouvrez l'intérieur d'une inflorescence d'arum des jardins, Zantedeschia, que beaucoup d'entre vous possèdent.

 

Pour voir  toutes les photos de cet après-midi, c'est sur GardenBreizh : album SHBL. Vous pouvez aussi accéder directement en cliquant sur la photo en haut de l'article.

Pour voir les photos de Stéphane Alix, sur GardenBreizh : album Parochetus. Magnifique album, toutes les plantes du Stangalard sont là.

Et pour voir mes photos, toujours sur GardenBreizh : album AberBenniget.

 

Prochaine activité :

Le samedi 29 janvier à 14h00 dans notre Verger de Locmaria. Venez nombreux avec vos outils, nous planterons de nouveaux arbres.

 

Kenavo,

Anne

Rédigé par Hortimail

Publié dans #Visites de la SHBL, #Jardins de Bretagne

Repost 0
Commenter cet article