suite Section Chinensis : Rosa chinensis

Publié le 21 Janvier 2011

Les rosiers botaniques

Genre : Rosa – Sous-Genre : Eurosa – suite 5ème Section : Chinensis

Suite de la section : espèce : Rosa chinensis

Les rosiers du Bengale ou rosiers de Chine

Avantages : des rosiers très remontants, la floraison se poursuit jusqu'aux gelées, des rosiers pour le soleil.

Inconvénients : ils demandent juste une situation abritée des vents violents et froids.

Les rosiers de Chine : une Histoire peu connue.

On peut lire au sujet des Bengale : "en 1789, un voyageur anglais de passage à Canton, fut séduit par ces rosiers inconnus, frileux et pourtant généreux, qu'il introduisit aussitôt en Europe ". Sauf qu'en 1752, il y en avait déjà en Hollande.

On lit encore : "Au temps où l'Angleterre régnait sur les mers, un capitaine de vaisseau de la Compagnie des Indes Orientales en 1789, en escale à Calcutta (Bengale Occidental) remarqua ce rosier d'un rouge foncé pur". Cette couleur était alors inconnue en Europe.

Les botaniques :

Rosa chinensis (Jacquin) : avant 1752. Rosier à bouquets de fleurs doubles, allant du rose pâle au rouge foncé, de 120 à 150cm de haut, très remontant, très épineux, à fruits petits et rouges. syn : Bengal Rose, China Rose, R. chinensis indica, R. indica, R. indica vulgaris, R. nankinensis, R. sinica.

vignette de Rosa chinensis, section Chinensis, sous-genre Eurosa, Genre Rosa

Rosa chinensis longifolia : introduit en 1820, mais plus en culture aujourd'hui. syn : R. indica longifolia, R. longifolia.

Rosa chinensis minima : sa date d'introduction en Europe est incertaine. Rosier miniature de 50cm de haut à fleurs simples de Ø 3cm à pétales souvent pointus, blanc, rose ou rouge, à longue floraison de juin à octobre. syn : Angel Rose, Rosa indica pumila, R. laurentiae, R. lawranceana, R. semperflorens minima, rosier bijou, rosier de Bengale nain, rosier de Bengale pompon.

Rosa chinensis spontanea : découvert en 1885 par Henry, région de Yichang. Rosier à fleurs rose ou rouge souvent solitaires. (Rosier vu à Kew Gardens en juin 2010 mais à fleurs blanches : erreur ou déplacement  d'étiquettes : dommage). On le croyait disparu mais redécouvert en Chine par Roger Philips et Martyn Rix. RogersRoses : vidéo à voir sur You Tube, rosier à fleurs rouges. 

 

Quelques Rosa chinensis peintes par Redouté :

- Rosa chinensis Jacq. cv. ou indica sertulata : le "Bengale à bouquets", double rouge ;

Serait un hybride de Rosa multiflora cathayensis.

- Rosa chinensis Jacq. var. semperflorens Koehne : Rosa Indica Caryophyllea, le Bengale Œillet.

- Rosa chinensis Jacq. var. semperflorens Koehne : Rosa Indica subviolacea, Rosier des Indes à fleurs presque violettes.

- Rosa chinensis Jacq. var. semperflorens Koehne cv. : Rosa Indica Stelligera,

le Bengale Etoilé.  (fleur simple rouge sang)

- Rosa chinensis Jacq. var. semperflorens Koehne 'Slater's Crimson China' : Rosa Indica Cruenta, Rosier du Bengale à fleurs pourpre de sang.

- Rosa chinensis Jacq. 'Multipetala'  ou Rosa indica, la "Bengale bichonne", double rouge.

- Rosa chinensis Jacq.var. minima Voss ou la "Bengale bichonne", double rose soutenu.

 

Les hybrides anciens de Rosa chinensis :

De caractères très divers, nés d'hybridations entre espèces et hybrides anciens, les Hybrides de Chinensis sont des rosiers grêles, dégingandés, sarmenteux, remontants de juin aux gelées.

Les fleurs sont simples à très doubles, solitaires ou en bouquets de 3 à 13 fleurs, parfois parfumées. Elles sont portées par des tiges courtes, lisses (presque sans épines).

Ces rosiers demandent une exposition chaude, aérée et du soleil.

Une taille très légère ou un nettoyage vers mars/avril, une bonne fumure et des arrosages copieux les incitent à forcir et à remonter.

- 'Arethusa' : 1903 Paul. Rosier à fleurs doubles chiffonnées, orangé, haut de 90cm, très remontant

- 'Baron de Bonstetten' : 1871 Liabaud. Rosier à fleurs doubles, rouge sombre, parfum ++, 100cm

hybride entre (Général Jacqueminot x Géant des Batailles).

- 'Bengale Rouge' : 1955 Gaujard. Rosier à fleurs doubles, 35 pétales rouge vif, 120cm. L'un des plus récents. Hybride entre (Gruss an Teplitz x semis).

- 'Brennus' : 1830 Laffay. Rosier à fleurs très doubles à quartiers, cramoisi, 200cm, pour colonnes. syn : Brutus, St Brennus.

- 'Camelia Rose' : 1830 Prévost. Rosier à bouquets de fleurs doubles, rose doux, 120cm.

- 'Catherine II' : 1932 Laffay. Rosier à fleurs doubles à quartiers, rose nacré, 60cm, floraison été.

- 'Chromatella' : 1843 Coquereau. Rosier à fleurs doubles, jaune, 300cm.

- 'Comtesse du Cayla' : 1902 Guillot. Rosier à fleurs semi-doubles, corail, parfum +++, 150cm, très remontant, à feuillage pourpre.

- 'Coupe d'Hébé' : 1840 Laffay. Rosier à fleurs en coupe, rose cerise, parfum +++, 180cm, remontant.

- 'Cramoisi Supérieur' : 1832 Coquereau. Rosier à fleurs, rouge, parfum +, 100cm, très remontant.

- 'Elise Flory' : 1851 Guillot. Rosier à fleurs très doubles, rose vif, 100cm, très remontant.

- 'Emily Gray' : 1918 Williams. Rosier à fleurs semi-doubles, chamoisé, parfum +, 450cm, presque sans aiguillons. Hybride entre (Jersey Beauty x Comtesse du Cayla).

- 'Fabvier' : 1832 Laffay. Rosier à fleurs doubles, rouge strié blanc, 120cm, remontant, très épineux, très rustique. syn : Général Fabvier.

- 'Fellemberg' : 1857 Fellemberg, introduit en 1835. Rosier à fleurs très doubles, rose foncé, parfum ++, 300cm, très remontant, très épineux, très rustique. syn : 'La Belle Marseillaise' ; (classé parfois dans les Noisette).

- 'Fortune's Double Yellow' : découvert par Fortune en 1845 dans un jardin du Sud de Shanghaï. Rosier à fleurs semi-doubles, abricoté, parfum suave +++, 400cm, remontant, très épineux. syn: R. chinensis pseudindica, R. fortuniana, R. pseudindica, R. x odorata pseudindica, 'Beauty of Glazenwood', 'Gold of Ophir', 'San Rafael Rose'.

- 'Fun Jwan Lo', plus connu sous le nom de 'Indica Major' : introduit depuis l'île de Bornéo vers 1924. Fleur double, délicate et petite, blanc nacré à centre rose pâle, rosier très vigoureux mais non rustique, très épineux, infranchissable. Rosier utilisé parfois en porte-greffes dans le midi de la France pour son enracinement profond qui le protége de la sécheresse. Serait un croisement avec Rosa gigantea. syn : Rose Indica Major, Odorata 22449.

- 'Gloire des Rosomanes' : 1825 Plantier (Lyon), attribué par erreur à Vibert. Rosier à fleurs semi-doubles, carminé, 120cm, très remontant (juin/gelées), très vigoureux. A servi de porte-greffes aux Etats-Unis. Ses descendants seront classés comme Indica par Paul, qu'il écrit 'Gloire des Rosomènes', dans les Hybrides Remontants.

- 'Green Rose' : introduction1743 Dippz. Rosier à bouquets de fleurs doubles, Ø 2.5cm, verte, 80cm, remontant. C'est une curiosité, les fleurs sont vertes, c'est la rose verte vendue plus souvent sous le nom de Viridiflora. syn : R. chinensis viridiflora, R. viridiflora, R. x odorata 'Viridiflora', R. monstrosa, Lii-E.

vignette de Rosa Viridiflora

- 'Grüss An Teplitz' : 1897 Geschwind, hybrideur, introduit par Lambert. Rosier à bouquets de fleurs, rouge cramoisi, parfum ++, 180cm, remontant. syn : Virginia R. Coxe.

- 'Hermosa' : avant 1837 Marcheseau. Rosier à bouquets de fleurs globuleuses, rose satiné, parfum ++, 120cm, très remontant. syn : Armosa, Melanie Lemaire, Mme Neumann.

vignette de Rosa Hermosa

- 'Hume's Blush Tea-scenter China' : introduit en 1809 par Hume. Rosier à fleurs doubles,  rose jaune, très parfumée, 700cm, non remontant. Croisement supposé de Rosa chinensis par un rosier inconnu. syn : R. chinensis fragans, R. indica fragans, R. indica odorata, R. x odorata, Hume's Blush Tea, Scented China.

- 'Irène Watts' : 1896 Guillot. Rosier à fleurs en pompon avec œil en bouton, saumoné, 70cm, remontant.

- 'Le Vésuve' : 1825 Laffay. Rosier à bouquets de fleurs très doubles, rose à carmin, parfum ++, 120cm, très épineux, vigoureux. syn : Lemesle.

- 'L'Ouche' : 1901 Buatois. Rosier à fleurs très doubles à quartiers, lilas à œil jaune, 120cm, remontant, port droit, robuste.

- 'LouisPhilippe' : 1834 Guérin. Rosier à fleurs doubles, globuleuses, cerise orangé avec des traces blanches, parfum ++, très remontant, épineux. syn : 'Prince Eugène', 'Louis-Philippe d'Angers'.

- 'Malton' : 1830 Guérin. Rosier à fleurs semi-doubles, rouge vif, 120cm, légèrement remontant. syn : Fulgens. Attention, 2 autres rosiers portent le nom de 'Fulgens', un hybride de spinosissima à fleurs rose lilas et à fruits noirs et un hybride de gallica, rose clair, de Vibert.

- 'Manetti' : 1835 Rivers, par Manetti, jardin botanique de Monza en Italie.
syn : R. chinensis manettii, R. manettii, R. x noisettiana manettii. Rosier à fleurs de 5cm de diamètre, rose, vigoureux. Ce rosier sert de porte-greffes dans le midi de la France en cas d'incompatibilité avec les porte-greffes habituels.

- 'Mme Eugène Résal' : 1894 Guillot. Rosier à fleurs, rose rayé de orange et de rouge avec la base des pétales jaunes.

- 'Mme Laurette Messigny' : 1887 Guillot et Fils. Rosier à fleurs doubles, rose saumoné, 60cm, très remontant.

- 'Mutabilis' : avant 1894 en Italie. Rosier à bouquets de fleurs simples multicolores et changeantes, Ø environ 5.5cm, 150 à 600cm, vraiment très remontant. Ce rosier aime l'abri d'un mur orienté Sud en Bretagne, il provient d'Isola Bella (Iles Borromées, Italie). syn: R. chinensis mutabilis, R. mutabilis, R. 'Tipo Ideale'. Ce rosier est un enchantement et je l'adore. On peut l'admirer des heures.

--- Plaisanterie : 'LENtrimera', 1996 Cavriglia, introduit par Louis Lens. Rosier à bouquets de fleurs multicolores. Croisement entre 'Trier' x 'Mutabilis'. Et comme son parent 'Mutabilis, il attire invariablement le regard. Ce rosier est classé dans les Hybrides de moschata.

De Belgique, la maison Lens hybride les rosiers depuis 1870. Comme les rosiéristes d'autrefois, Louis Lens fait des croisements originaux à partir des rosiers botaniques, arvensis ('Green Snake'), helenae ('Pink Robin'), wichurana (Running Maid'), etc.

- 'Pallida' : un des premiers introduits en Europe et enregistré en 1789. Rosier à bouquets de fleurs semi-doubles, rondes, rose argenté, Ø 6cm, parfum ++, de 100cm non palissé à 240cm dressé, très remontant, peu épineux, jeune bois rougeâtre.
Syn : 'Old Blush China', 'Rose Mensuelle', Bengale Ordinaire, 'Bengale Rose', 'Rose du Bengale', 'Rosier du Bengale Rose', 'Rosa indica', 'Rosa 'Pallida', 'Old Pink Monthly', 'Old Pink Daily', 'Common Monthly', 'Common Blush China', 'Parson's Pink China'.    

Histoire : Il serait introduit en Hollande par Osbeck en 1752, par Banks en 1789 en Angleterre (planté dans le jardin de Parson), puis en 1793 ou 1798 en France chez Noisette qui l'expédia à son frère à Boston qui l'offrit à Champney qui s'amusa à l'hybrider avec la rose muscate dès 1811 pour obtenir 'Champney's Pink Cluster', le premier rosier d'une longue lignée depuis baptisée les "Rosiers Noisette.

A La Réunion, croisé cette fois avec Rosa gallica et Rosa damascena, 'Old Blush' donnera, près de 10 ans plus tard, un autre lignage réputé, celui des rosiers Bourbon.

- 'Papa Hémeray' : 1912 Hémeray-Aubert. Rosier à bouquets de fleurs simples, carminé, 60cm, très remontant.

- 'Park's Yellow Scented China' : introduit en Angleterre par Parks en 1824. Rosier à grandes fleurs, jaune pâle, parfum ++, floraison en été, grimpe à 250cm environ. On ne connaît pas son parentage mais on suppose qu'il tient de Rosa gigantea par son aptitude à grimper et par la couleur de ses fleurs. Ce rosier est à l'origine de nombreux Thé et Noisette. syn : R. indica ochroleuca, R. x odorata ochroleuca.

- 'Pompon de Paris' : 1839. Rosier miniature à pompons miniatures aux pétales très pointues, rose intense, printemps, 30cm. syn : Chinensis minima, Bengale nain, rosier de Miss Lawrence.

- 'Pompon de Paris, climbing' : le rosier précédent devient petit grimpant de 2m pour peu qu'il trouve à s'adosser.

- 'Rouletii' : retrouvé en 1922 par Correvon. Rosier miniature à fleurs doubles, rose intense, haut de moins de 20cm. syn : Centifolia Minima, R. rouletii, R. x centifolia minima.

- 'Rouletii, climbing' : le rosier précédent devient petit grimpant de 2m pour peu qu'il trouve à s'adosser.

L'on constate que les rosiers 'Pompon de Paris' et 'Rouletii' se ressemblent beaucoup. 'Rouletii' serait le parent de 'Pompon de Paris'.

- 'Sanguinea' : découvert en 1887. Rosier fragile aux fleurs simples, rouge sang, parfum +, 150cm, très remontant. Peut être un semis de Rosa chinensis semperflorens. syn : Rosa chinensis sanguinea, R. indica cruenta, Bengal Cramoisi Double, Bengal Crimson, Bengale Crimson, Blood-red China Rose, La Sanguine.

- 'Serratipetala' : 1912 Vilfray. Rosier à fleurs à forme d'œillet, cramoisi vif, remontant. Ce rosier est une  curiosité. syn : R. chinensis serratipetala, rose œillet de Saint Arquey.

- 'Slater's Crimson China' : introduit en Angleterre vers 1781. Rosier à bouquets de fleurs doubles, rouge vif à liseré blanc, 120cm, très remontant, bois grêle rougeâtre.
syn : R bengalensis, R. chinensis semperflorens, R. diversifolia, R. indica semperflorens, R. semperflorens, R. x odorata semperflorens, Chinese Monthly Rose, Crimson China Rose, Old Crimson China.

Histoire : A partir de son introduction en Angleterre sous le nom de 'Slater's Crimson China', Gilbert Slater commence à le multiplier. On le trouve encore dans quelques vieux jardins de Béziers. Il a connu une grande popularité car il fleurit sans relâche tout l'été.

C'est l'un des parents des premiers rosiers 'Portland'. Il semble que ce rosier soit une mutation naturelle de Rosa chinensis spontanea, car il arrive qu'il produise des tiges et des fleurs semblables aux siennes, par un phénomène de réservion.

Longtemps disparu, il a été retrouvé en 1956 aux Bermudes par un passionné, Richard Thomson.

- 'Sophie's Perpetual' : 1905 Paul, réintroduit en 1960 par Humphrey Brooke. Rosier à fleurs globuleuses, cerise, de 180cm de haut, presque sans épines.

- 'Tom Thumb' : 1936 deVink. Rosier miniature à fleurs semi-doubles, rouge centre blanc, de 15cm de haut, à longue floraison. syn : Peon. Croisement entre Rouletii x Gloria Mundi.

 

Prochain article sur les rosiers : Section 6 : Cinnamomeae.

Rose-ment vôtre,

Anne

Rédigé par Anne

Publié dans #Roses et rosiers

Repost 0
Commenter cet article