Une filipendule très rare en Bretagne

Publié le 4 Mai 2011

La filipendule commune, petite plante très rare en Bretagne.

Cette filipendule est apparue dans mon jardin, il y a 3 ans. Il a fallu du temps pour l'identifier et il s'agit de Filipendula vulgaris, la filipendule commune.

filipendula-vulgaris.jpg

Dans le livre "La Flore du Finistère" (Editions Siloë), il est écrit : "Cette plante vivace de pelouses et prairies sèches, sur sol neutre à basique, est très rare en Bretagne. Dans le Finistère, elle se rencontre uniquement dans le pays bigouden sur les serpentines" de quelques communes.

La serpentine est un minéral présent dans le sol de certaines régions. Cette pierre claire doit son nom à sa forme parce qu'elle se présente, dans le sol, en longs filons rappelant la forme du serpent. On en fait des bijoux et autres petits objets de décoration.

La filipendule commune est une petite plante très sensible aux herbicides et c'est sans doute le pourquoi de sa disparition en Bretagne. Pendant longtemps, on pouvait voir des talus entiers passés à l'herbicide pour soi-disant "faire propre". Cela se voit encore de temps en temps, malheureusement, et plus spécialement sur certaines communes.

vignette de Filipendula vulgaris, filipendule commune - très rare en BretagnePlus de photo. en cliquant dessus.

Contrairement à la reine-des-prés, Filipendula ulmaria, qui aime les sols humides, la filipendule commune affectionne les sols secs et là où elle pousse le sol est plutôt sec mais riche en humus.

J'ai maintenant hâte de la voir fleurir mais déjà son feuillage si particulier me séduit totalement.

Alors si vous avez cette rareté, vous aussi, dans votre jardin, faites-nous signe.

Kenavo,

Anne

Rédigé par Anne

Publié dans #Vivaces-Annuelles-Bulbeuses

Repost 0
Commenter cet article

Claude Quéré 12/06/2014 02:35

Bonjour Anne
Effectivement je viens d'identifier cette Filipendule sur la route du Cap Sizun / Pays Bigouden où je passe assez souvent. Je ne m'étais jamais arrêté avant mais j'avais trouvé lors des passages en voiture qu'elle ressemblait à la Reine des prés en circulant à 80 km/h. Mais tellement plus petite. Intrigué je me suis arrêté ce jour et j'ai fini par l'identifier avec internet. C'est une parente de Ulmaria donc - que j'ai pu voir une fois en Seine et Marne - avec des feuilles très différentes. Et pour moi une découverte. Elle est présente en bord de route sur moins de 50 m, aux environs de Pouldreuzic. La prochaine fois je noterai le nom de la petite route à côté. Je cherche aussi à savoir si les tubercules que je n'ai pas déterrés sont " cuisinables ". Je ne suis pas fan de cuisine mais ce qui est mangeable dans la nature m'intéresse; tout en prêtant une extrême vigilance aux toxiques.
Kenavo deoc'h