L'arbre du mois : Hoheria

Publié le 14 Septembre 2013

Arbre du mois – Les hoherias

L'été s'achève en beauté avec la floraison des hoherias.
Les Hoheria sont de petits arbres, au feuillage caduc ou persistant, originaire de Nouvelle-Zélande, de la famille des Malvacées, tout comme les Plagianthus, une espèce proche.
Les Hoheria se plaisent en climat maritime.
Du 15 août au 15 septembre environ, chez nous en Bretagne, ils se couvrent de myriades de petites fleurs blanches parfumées et très mellifères, ce qui fait la joie des abeilles, fruits en capsules, ailées chez certaines espèces.
Ce ne sont pas des arbres très connus et pourtant, ils sont extrêment décoratifs. Les Hoheria ont des fleurs hermaphrodites, c'est-à-dire que chaque fleur porte des organes mâles et femelles.
Leurs noms communs : houhere, lacebark (écorce lacérée) et ribbonwood (bois ruban).

Mes Hoheria

Je possède 2 espèces, toutes deux en fleur en ce moment :

Hoheria sexstylosa et Hoheria ?.

Hoheria sexstylosa : houhere à 6 styles, communément appelé "lacebark à longues feuilles" ou "ribbonwood". Haut d'environ 5m, l'arbre a une dizaine d'années et porte un fût bien droit à l'écorce joliment décorée de plaques blanches, brunes et verdâtres. Le port devient de plus en plus pleureur. Feuillage grand, vert et vert gris au revers, persistant et variable, de 3 à 7cm de long sur jeunes arbres et de 5 à 19cm de long pour 5 à 6cm de large sur arbres adultes. Bord des feuilles en dents de scie irrégulières. Fleurs blanches parfumées de 3cm de diamètre, aux pétales étoilés avec une encoche vers la pointe, 6 ou 7 styles rougeâtres, étamines et anthères blancs. Quelques cultivars de cette espèce peuvent être proposés qui présentent des ports variés, de nain à pleureur.
Vous pouvez admirer cette espèce dans les Jardins de Kerdalo à Trédarzec.


Hoheria ? : âgé de 5 ans, il forme un arbuste de 3m de haut qui s'est rapidement divisé en plusieurs troncs, écorce brune mouchetée de blanc. Les feuilles sont petites et lisses, vert moyen. Pour la 1ère fois cette année, il porte des fleurs étoilées, entièrement blanches de 2,5cm de diamètre. Les 5 pétales n'ont pas tous d'encoche à la pointe. Pour l'instant, je n'arrive pas à déterminer de quelle espèce il s'agit.

Les autres espèces

A fleur en étoile

Hoheria angustifolia : houhere à feuilles étroites. Synonymes : Hoheria microphylla et Hoheria populnea var. angustifolia. Haut de 3 à 6 m. Feuillage juvénile et feuillage adulte sont différents. Feuilles juvéniles courtes à 3 lobes. Feuilles adultes étroites et longues, 1cm de large pour 3 de long. Fleurs blanches aux pétales étroits et nettement distants les uns des autres.

Hoheria equitum : houhere des îles Poor Knights, parce que les îles ont la forme d'un chevalier renversé. Haut de 6m. Feuillage persistant, brillant pâle, vert jaunâtre, le juvénile et l'adulte sont identiques sauf que les jeunes feuilles sont duveteuses. Feuilles longues, bien larges, de 7 à 15cm de long, aux bords légèrement dentelés. Fleurs blanches à 5 pétales avec une encoche sur la pointe, à 5 styles et aux étamines à anthères rouge foncé virant au jaune pâle, calice duveteux.
Hoheria populnea : houhere à feuilles de peuplier. Arbre persistant dont l'écorce, brune et blanche, s'exfolie à maturité. Feuilles rigides, brillantes, bien larges, de 5 à 12cm de long sur 6 de large, vert jaunâtre foncé avec souvent des veines pourpre violet. Feuilles juvéniles et adultes similaires. Le bord des feuilles est en dents de scie irrégulières. Fleurs entièrement blanches en étoile de 2cm de diamètre, aux pétales bien séparés et étroits et à 5 ou 6 styles. Cette espèce possède de nombreux cultivars qui présentent des feuillages diversement colorés. A admirer aussi à Roscoff.


Hoheria ovata : houhere à feuilles ovales. Synonyme : Hoheria sexstylosa var. ovata. Haut de 6m. Feuillage coriace des arbres adultes, de 50 à 80mm sur 20 à 40mm ; fleurs blanches de 5 à 8 styles.
Hoheria x lanceolata : hybride entre Hoheria sexstylosa et Hoheria angustifolia. Feuillage vert foncé persistant. Les lobes des calices sont acuminés. Je n'ai pas plus d'information.

A fleur de campanule

Hoheria glabrata : houhere à feuilles lisses, lacebark des montagnes. Haut de 3m environ. Feuillage caduc et lisse. Les feuilles juvénies sont larges et très découpées, les feuilles adultes sont en forme de coeur à bord dentelé. Fleurs blanches, en coupe campanulée, styles rougeâtres.

Hoheria lyallii : nommé ainsi en hommage au botaniste écossais, David Lyall. Synonyme : Plagianthus lyallii. Haut de 3 à 5m. Feuillage caduc, vert gris et duveteux des deux côtés. Les feuilles des arbres juvéniles sont lisses. Fleurs blanches, à fleur de campanules, dont les pétales se chevauchent pour moitié formant une belle coupe, 35 à 50 étamines à anthères violettes, 10 à 15 styles. Arbre à admirer au Jardin exotique de Roscoff.

Culture des hoherias

La culture des houheres ne posent guère de problèmes chez nous en Bretagne. Notre climat leur convient parfaitement. Ils supportent les grands vents et les embruns salés. Et comme ils ne poussent pas trop haut, ils conviennent parfaitement comme brise-vents de premier rang sans faire trop d'ombre dans le jardin.
Ils se ressèment abondamment et il est donc très facile de les offrir. C'est ainsi que les adhérents de la SHBL en ont reçu depuis une dizaine d'années.

Pour aller plus loin

Promenez-vous dans :

- le Parc du Conservatoire du Stangalard à Brest,

- au Jardin Botanique de Roscoff,

- dans le Parc du Poerop à Huelgoat,

- et dans les Jardins de Kerdalo à Trédarzec.

Vous les repérerez facilement en pleine floraison.
- La page Hoheria.
- Page NZ Hoheria.
- Et pour voir aussi beaucoup de photo, chez GardenBreizh, tapez "hoheria" en haut, à droite et cliquez sur ok.

Bonne plantation à ceux qui en ont eu aujourd'hui lors de leur balade au Poerop.

Kenavo

Anne

 

Rédigé par Anne

Publié dans #Arbres-Arbustes

Repost 0
Commenter cet article