Plantons les bruyères : Calluna, Daboecia, Erica

Publié le 25 Septembre 2013

Plantons les bruyères

Septembre et octobre sont les mois idéals pour planter les bruyères. La terre est encore chaude et les plantes s'installeront avant l'hiver.

Je vous ai concocté un tableau, en couleur, sur le temps de floraison des bruyères et suivant leur coloris. (Voir tableau en bas de page).

Le choix des cultivars est personnel mais j'ai essayé de vous donner ceux qui sont les plus florifères, et, assez faciles à trouver dans le commerce.
Un cultivar est une variété que l'on reproduit de manière végétative, essentiellement par bouturage pour les bruyères.

La couleur des bruyères

Le coloris des fleurs de bruyères va du blanc au rouge le plus foncé en passant par toutes les nuances de rose. C'est la Heather Society qui a codifié les couleurs de 0 à 16 ; heather veut dire bruyère ; H0 étant une bruyère à fleurs blanches ou encore H4, une bruyère lilas.

Comparaison du feuillage entre Calluna et Erica

Calluna : Le feuillage est composé de petites feuilles en forme d'écailles et imbriquées en arêtes de poisson le long de courtes tiges.
Erica : Le feuillage est constitué de feuilles linéaires (aiguilles) et verticillées.
Verticillé : inséré au même niveau (noeud) par groupe de 3 minimum, en cercle autour d'un axe. Exemple : bruyère, gaillet, prêle.

Reconnaissance par les fleurs

Tout d'abord, un petit rappel des termes.
Le calice est constitué des sépales, la corolle des pétales. Et la partie colorée de la fleur est généralement la corolle. Et cela n'est vrai que pour les Erica qui sont les vraies bruyères tandis que les Calluna sont des fausses bruyères.
vignette de Erica sp.vignette de Calluna vulgaris
Erica : calice composé de 4 sépales verts, corolle urcéolée (en forme de cruche, de grelot) constitué de 4 pétales soudés et colorés ; 8 étamines et 1 style.
Calluna : calice qualifié de double car il est composé de 4 sépales (calicule) et de 4 sépales pétaloides colorés (calice). La corolle, forme tubulée à campanulée, en clochette, composée de 4 petits pétales, se situe à l'intérieur du calice ; 8 étamines et seul le style dépasse de la corolle. Quand la plante est en fleur, ce sont donc des sépales colorés que nous voyons. A pleine floraison, nous distinguons nettement toutes les pièces florales.

Les petites bruyères

Ce sont des arbrisseaux à feuillage persistant. Leurs hauteurs, en pleine floraison, varient de 15cm à 50cm de haut en moyenne, parfois un peu plus pour les plus grandes.

Calluna vulgaris

La callune commune, callune fausse-bruyère, balan-brug en breton, est la bruyère que l'on rencontre partout en Bretagne, sur nos îles comme sur nos côtes.

C'est la seule espèce dans son genre.

Mais il existe une grande quantité de cultivars allant du blanc au rose foncé et fleurissant de l'été à l'automne.

C'est une plante très mellifère, le miel est épais et brun roux, à l'arôme puissant.

La gamme GARDENGIRLS® est une obtention Kurt Kramer (Allemagne) avec les variétés Alexandra, Alicia, Amethyst, Anette, Aphrodite, Bonita, Larissa, Melanie, Pink Alicia, Sandy et Theresa ; des bruyères très rustiques et très florifères.
vignette de Calluna vulgaris 'Amethyst'vignette de Calluna vulgaris 'Annette'vignette de Calluna vulgaris 'Mélanie'

Daboecia

Petit genre à feuilles persistantes et gros grelots pendants à 8 étamines incluses.
Daboecia azorica
La bruyère des Açores, queiro, une petite forme de 20cm de haut. Elle ne serait pas à proprement parler une espèce mais plutôt une forme de Daboecia cantabrica, endémique aux Açores.
Daboecia cantabrica
La bruyère de Saint-Dabeoc, (prononcer : da-vock), bruyère irlandaise, daboécie, bruyère Cantabrique, (syn. Daboecia polifolia), s'élève à environ 40cm de haut. Les rameaux sont poilus et glanduleux. Les feuilles sont simples et alternes le long des tiges. Le dessus des feuilles ovales et allongées est brillant et le revers est garni d'un duvet blanchâtre. Floraison pourpre tout l'été.
Les nombreux cultivars, une centaine, sont un peu plus haut que l'espèce.

Daboecia subsp scotica
La bruyère écossaise est un hybride horticole entre Daboecia cantabrica et Daboecia azorica. Une petite forme qui convient parfaitement aux compositions (paniers, auge et bac).

Erica

Sur les 700 espèces environ d'Erica, les deux tiers poussent en Afrique du Sud. Nous ne parlerons ici que des bruyères que l'on rencontre chez nous et de celles que nous pouvons faire pousser dans nos jardins.
Les cultivars : vous avez vraiment l'embarras du choix, il y en a plus d'un millier.

Les espèces indigènes en Bretagne

Erica ciliaris
La bruyère ciliée, brug-ruz, se rencontre à peu près partout en Bretagne et surtout sur l'île d'Ouessant. Ainsi nommée parce les feuilles au revers blanchâtre sont bordées de poils comme des cils. Sa floraison va de juillet à novembre, en grelots oblongs de couleur rouge, rosé ou blanc.
vignette de Erica ciliaris
Le beau cultivar 'David McClintock', découvert à Carnac, est bicolore, urne blanche à bords rose pourpre.
Erica cinerea
La bruyère cendrée, brug-melen, est la plus rencontrée de nos bruyères bretonnes. Son nom fait référence à ses rameaux couleur grisâtre et recouverts de poils fins. Sur les jeunes rameaux, les feuilles en forme d'aiguilles sont regroupées par 3 le long des tiges. Elle fleurit rose ou rouge violacé de juin à octobre. Grelot renflé de 4 lobes, 8 étamines et anthères incluses, le stigmate est saillant (dépasse à peine de la corolle). Le miel récolté en été est de couleur sombre.

Erica tetralix
La bruyère à quatre angles, bruyère des marais, bruyère tétragone, caminet, brug-kroaz, doit son nom à ses petites aiguilles groupées par 4 le long des tiges et aussi à sa préférence pour les milieux frais à humides. Elle fleurit de juillet à novembre en rose pâle ou carné, stigmate à peine saillant. La plante se propage par ses rameaux qui en se couchant s'enracinent rapidement.
On la rencontre dans la tourbière de Langazel à Trémaouézan, dans les Monts d'Arrée et un peu partout dans les milieux humides de la région.

Les cultivars seront plantés en bordure de massifs, de rocailles car ce sont des petites formes qui ne dépassent guère les 30cm de haut.
Erica vagans
La bruyère vagabonde, bruyère de Cornouailles, brug-du, déploie ses petites clochettes presque au sommet de ses tiges en bouquets bien serrés. Elle se reconnait aisément de nos autres bruyères puisque c'est la seule à déployer ses belles étamines aux anthères de couleur sombre, noir pourpre, bien au-dessus de la corolle. Floraison été et automne en clochettes, rose ou blanchâtre.
Si vous vous promenez à Belle-Ile, vous ne pouvez la manquer.
vignette de Erica, bruyèrevignette de Erica, bruyère

Erica x watsonii
La bruyère de Watson est un hybride entre Erica ciliaris et Erica tetralix. Feuillage vert grisâtre; floraison rose en grappes compactes et courtes sur la tige en été. Assez fréquente dans les landes humides et tourbeuses (cf. La Flore du Finistère, Editions Siloë).
Quelques cultivars intéressants. 'Dawn' est rose. 'Gwen' malgré son nom est rose. 'Mary' est rose foncé lumineux.

Les autres bruyères

Erica carnea
La bruyère des neiges, bruyère alpine, bruyère carnée (syn. Erica herbacea), est la plus petite des bruyères. Elle fleurit en hiver en rose clair. Les anthères brunes, proches du haut de la corolle, et le stigmate sont nettement visibles.
Les cultivars seront d'un bel effet, plantés par groupe de 3 à 5, en bordure de massifs.
vignette de Erica carneavignette de Bruyére, Erica carneavignette de Erica carnea 'Rosalie'
Erica x darleyensis
La bruyère de Darley Dale (ville d'Angleterre, par Smith, 1895) est à floraison hivernale. C'est un hybride naturel entre Erica carnea et Erica erigena trouvé dans la ville du même nom. Les fleurs rose pâle à blanc portent 8 étamines à anthères brunes. Le cultivar 'Silberschmelze' est blanc avec des anthères orangé brun, ce qui contribue à sa beauté.

Le cultivar 'Eva Gold', obtenu par les Pépinières Roué-Cadiou, est une mutation de 'Kramer's Rote' : très beau coloris rouge magenta, H14.
vignette de Erica x darleyensis 'Eva Gold'vignette de Erica x darleyensis 'Eva Gold'vignette de Erica x darleyensis 'Eva Gold'
La gamme WINTER BELLES® est une obtention des Pépinières Brégeon avec les variétés Katia (blanc avec anthères brunes), Lucie (rose franc), Phoebe (rose saumon), Tyann (rose avec anthères bien foncées) et Tylou (rose à feuillage doré).
Erica terminalis
La bruyère de Corse, bruyère à fleurs terminales, parce qu'elle développe ses bouquets de clochettes au sommet des tiges. Les anthères ne dépassent pas de la corolle. Floraison d'été.

Les grandes bruyères

Ce sont des arbustes allant de 1,20cm à 3m de hauteur, voir plus si les conditions de culture conviennent. La floraison est hivernale à printanière. Elles agrémentent les massifs en 2ème ou 3ème rang.
vignette de Erica arboreavignette de Erica lusitanicavignette de Erica x veitchii 'Exeter'
Erica arborea
La bruyère en arbre, bruyère arborescente, est un arbuste qui peut monter jusqu'à 6m. Feuilles vert foncé rayées au revers, floraison en hiver, fleurs campanulées blanc grisâtre sentant fortement le miel. Anthères incluses, le stigmate, seul, dépasse de la corolle.
Plante très mellifère donnant un miel blanc récolté en Provence. Quelques cultivars disponibles mais de hauteur inférieure, 2m environ.
Erica australis
La bruyère d'Espagne, bruyère australe, est un arbuste d'une hauteur de 1,50m environ. Feuillage vert foncé, rainuré au revers. Floraison au printemps en rose lilas. La corolle bien ouverte laisse voir des anthères brunes mais seul le pistil rose au stigmate bleu dépasse.
Erica erigena
La bruyère d'Irlande, bruyère de l'Ouest, bruyère de Méditerranée, est un arbuste d'environ 2,50m de haut. Floraison hivernale en rose lilas. Les cultivars restent tous plus petits, de 50 à 80cm de haut.
Erica lusitanica
La bruyère du Portugal, synonyme Erica codonodes, est un arbuste d'environ 3m de haut au feuillage vert moyen. Floraison en hiver, d'abord rose en bouton puis s'ouvrant blanc.
Erica scoparia
La bruyère à balais, haute d'environ 2m, est un arbuste souvent dégingandé. C'est la brande des Landes. On peut la rencontrer dans le Morbihan. Sa floraison, petites fleurs vert jaunâtre, ne la rend pas décorative.
Erica x veitchii
La bruyère de Veitch (inscrit par Veitch & Son vers 1905, horticulteurs anglais) est un hybride horticole entre Erica arborea et Erica lusitanica. Arbuste d'une hauteur de 2,20m environ, peu touffu, floraison blanche en fin d'hiver. Son cultivar 'Exeter'.

Plantation et entretien des bruyères

Les bruyères n'aiment pas les terres trop nourries, donc une terre de jardin ordinaire lui conviendra parfaitement.
A la plantation, pensez à bien enterrer le pied. Ainsi de nouvelles racines se formeront à la base des tiges et la plante sera plus résistante.
Comme les rameaux couchés ont tendance à s'enraciner facilement, profitez-en pour faire de nouveaux plants. C'est le marcottage naturel. Ecorcez légèrement le bois pour un enracinement plus rapide, maintenez en place par un caillou.
La taille est simplifiée. On lit souvent de rabattre les bruyères tous les ans mais cela n'est vraiment nécessaire que les premières années. Donc les 3 ou 4 premières années, vous rabattez bien toutes les parties fleuries, les plantes seront plus touffues. Mes bruyères ont aujourd'hui de 15 à 20 ans d'âge et ce régime leur a bien plu. Aujourd'hui, elles forment de gros coussins arrondis.

Aménagement dans un massif

Achetez toujours 3 à 5 bruyères de la même variété et plantez-les ensemble, espacées de 60cm environ. Ce qu'il faut, c'est faire des taches de couleur. Et intercalez les groupes de bruyère d'été, d'automne et d'hiver. A côté d'une bruyère d'été, vous planterez une bruyère d'hiver. Vous aurez ainsi la certitude d'avoir un espace fleuri toute l'année.

Les plantes accompagnantes

Dans mon immense rocaille, les bruyères se développent à leurs aises depuis une vingtaine d'années. Parmi elles, poussent des bulbeuses, Dierama, tulipes et Watsonia, des graminées, des buis à feuillage clair et aussi un genévrier bleu, Juniperus squamata 'Blue Star'. L'espace semble toujours fleuri, été comme hiver. Et l'on sait que la couleur des feuillages n'est jamais négligeable dans le fleurissement d'un massif.
 

Et pour aller très loin, des pages à consulter

- Beaucoup de pages, en photo, avec une très grande quantité d'espèces et de formes des Ericacées d'Afrique du Sud. On découvre des fleurs de bruyères aux formes très particulières et aux couleurs inhabituelles comme Erica lanata (toutes poilues), Erica solandri (des pompons), Erica halicacaba, Erica recurvata, Erica affinis, Erica lutea, Erica glomifera (comme des lanternes chioises), Erica viriflora et Erica coccinea (de très longs tubes vert, jaune et orangé), etc.
- La page de tous les cultivars de bruyères de A à Z.
- Le site incontournable de la Heather Society.
- La liste des cultivars de Calluna vulgaris de A à Z.
- Autre site sur les bruyères, Ivydene Gardens.
- Et des milliers de photos, c'est sur ... Garden Breizh, le site photos incontournable des jardiniers bretons (surtout) et d'autres.


Offrez donc des bruyères fleuries. Elles sont le symbole d'un amour robuste, d'une amitié durable. Et allez savoir pourquoi, quand elles sont défleuries, c'est un symbole de solitude, donc achetez-les vous-mêmes !
Kenavo
Anne

Floraison des bruyères par Anne TALEC

Rédigé par Anne

Publié dans #Arbres-Arbustes

Repost 0
Commenter cet article

patrick 15/12/2016 00:29

complet et clair
Merci
ps: ou trouver la description precise de la technique de bouturage ?

Jacqueline 18/09/2016 19:08

Très bel exposé sur les bruyères je vais n'en inspirer pour créer deux massifs cet automne. Merci.

SHBL 18/09/2016 19:17

merci de votre intérêt