La capucine tubéreuse, Tropaeolum tuberosum

Publié le 30 Novembre 2008

La capucine tubéreuse  

Nom botanique : Tropaeolum tuberosum Famille des Tropaeolaceae

La plante est communément appelée "mashua" au Pérou et en Équateur, mais d'autres noms existent :

Mashwa ou mashua,Maswallo, Mazuko, Maschoau Pérou, Anuau au Pérou et en Bolivie, Isano,Cubio en Colombie.

Cette capucine est originaire des hauts plateaux du Pérou. La caupucine tubéreuse est une plante cultivée dans les Andes pour son tubercule comestible.

C'est, dans cette région montagneuse, la principale source de nourriture, mais chez nous également pour son côté original et ornemental.

C'est une vivace tubéreuse d'une hauteur de 2m  mais à traiter chez nous en annuelle.

Ses tiges grimpantes forment des guirlandes, la floraison débute à partir de juillet  pour le cultivar 'Ken Ashley' et plus tard  en automne pour la plupart des autres.

Les fleurs tubulaires et de petite taille se mangent crues et ont un goût sucré qui finit sur une pointe légérement piquante.

Les jeunes feuilles tendres sont consommées comme légume vert, crues ou cuisinées.

Les tubercules se mangent comme la pomme de terre, leur goût poivré n'est pas toujours apprécié mais il disparaît après surgélation de la préparation ou s'ils sont bien bouillis. La saveur est améliorée si la récolte se fait après la première gelée.

En Bolivie et au Pérou, les tubercules sont aussi consommés couverts de mélasse et gelés pour faire un dessert.

Comment la cultiver :

La multiplication se fait par division des tubercules en automne ou printemps, en général les graines ne parviennent pas à maturité chez nous. Vous pouvez aussi faire des boutures de tiges basales au printemps et  placer en pot au nord jusqu'au début d'été.

La plantation des tubercules s'effectue en pleine terre après les dernières gelées, on peut les faire démarrer  en pot sous abris pour gagner en précocité...

En culture comme  légume, on espace les plants de 0.4 à 0.6 m dans des rangs de 0.8 à 1m, compter 5 à 6 mois pour récolter.et leur donner un support pour grimper.

Elle n'aime pas les étés trops secs où elle peut renter en dormance. La formation des tubercules peut échouer si les journées sont trop longues, il ne lui faut pas plus de 11 à 13.5 heures de lumière par jour.

La capucine tubéreuse accepte la terre même pauvre, de acide à neutre, légére, fraîche, humifère, mais très bien drainée en hiver.

En culture ornementale, elle a besoin de lumière, aime avoir le pied à l'ombre et les feuilles au soleil, plantation idéale au pied d'une haie, d'un arbuste ou d'un rosier...

La rusticité est donnée : -5°C, mais je vous conseille de bien recouvrir les tubercules si vous les laissez en terre car ils pourrissent très vite avec l'humidité.

Le mieux dans notre région est  de déterrer les tubercules d’une taille variant d’une noisette à une carotte, dès les premières gelées blanches et les stocker dans une caissette emplie de sable ou terreau à peine humide. Entreposer le tout dans un local , même sans lumière, non chauffé, mais hors gel.
Grande résistance aux maladies et parasites  sauf à la piéride du chou qui attaque ses feuilles.

Ceux qui ont reçu ou planté des tubercules cette année ... Pensez à les récolter avant les grosses gelées ! et idem pour les ocas du Pérou.

 

Stéphane

 

Rédigé par Hortimail

Publié dans #Vivaces-Annuelles-Bulbeuses

Repost 0
Commenter cet article

lombard 21/01/2011 09:45



J'ai eu une bonne surprise de trouver des tropaeolum tuberosum dans mon magasin grand frais à un prix défiant toute concurrence. A voir, mais je pense que ça vaut le coût, à 6.99 le kg.



Hortimail 22/01/2011 19:23



en effet. De plus, il n'est pas nécessaire d'acheter le kilo, 2 ou 3 jolis tubercules suffisent pour démarrer.


Quand vous les aurez mangés, donnez-nous vos appréciations.


kenavo


Anne