Différentes tailles sur arbustes

Publié le 8 Avril 2009

Les différentes méthodes simplifiées de taille (pour ne plus se prendre la tête).

Taille des arbustes

La première chose à faire, avant de tailler une plante, est d'observer et de se poser quelques questions :

A quel moment de l'année fleurit la plante ?

Sur quel bois fleurit-elle ?

Sur le bois de l'année ou le bois de l'année précédente ?

Puis on note.

On tient son calendrier de floraison pour son jardin, calendrier très facile à faire.

Il n'aura que quelques colonnes :

Une colonne pour la floraison au printemps

Une colonne pour la floraison en été.

Une colonne pour les cas particuliers.

Taille de nettoyage

Elle se fait toute l'année sur la plupart des arbustes.

Quand on voit du vilain bois mort, sur un rosier par exemple, on coupe la branche morte à sa base.

Quand une branche a bien trop poussé par rapport au port général de l'arbuste, on la ramène à la bonne dimension, c'est souvent le cas avec les éléagnus (Elaeagnus x ebbingei) qui en peu de temps nous font des branches de 2 à 3 mètres.

Taille de beauté

En février/mars sur des arbustes qui demandent peu ou jamais de taille comme l'hamamélis, les érables (Acer), les magnolias caducs, en hiver sur les magnolias persistants, en septembre sur les Prunus pour éviter les écoulements de sève.

On taille une branche qui déforme la silhouette, une branche trop longue ou une branche qui va dans un mauvais sens.

Taille de restauration

Cette taille consiste à rabattre entièrement un arbuste âgé qui a pris trop d'ampleur. Cela est souvent le cas dans les petits jardins, des arbustes devenus grands génèrent de l'ombre portée parce que placés trop près des maisons.

2 solutions : soit l'arbuste est arraché, soit il est rabattu.

Pour le rabattre, c'est en février/mars (avant la montée de sève) que l'on va scier toutes les branches, à la base, et recouvrir les plaies de mastic.

Taille de rabattage

En mars, cette taille consiste à rabattre à 30 cm du sol la plante entière comme les graminées (Poacées), le ceratostigma, le millepertuis, le leycesteria, la santoline, les clématites du groupe 3, etc.

Taille de Printemps

Vous notez tous les arbustes qui sont en fleur au printemps et vous taillez dès qu'ils sont défleuris. Vous rabattez les tiges qui ont fleuri à 2 ou 3 yeux de l'empattement sur deutzia, corête du Japon, genêt, Prunus triloba, rubus, weigelia, etc.

Taille de floraison d'été

Vous notez tous les arbustes qui sont en fleur de l'été à l'automne. En hiver ou en février/mars, vous taillez, de la même façon que précédemment, sur Buddleja davidii et cultivars, céanothe, fuchsia, rosier arbustif moderne, spirée, etc.

Cette taille n'est pas systématique et peut n'être faite que tous les deux ou trois ans, à chacun de voir.

Taille de fructification

En février/mars, taille des pommiers, poiriers, etc. Pour les fruitiers, il y a encore de nombreuses autres tailles, voir à "verger culture" dans l'INDEX.

Taille des plantes grimpantes

Taille d'entretien pour les plantes adhérentes au support comme le lierre, les hortensias grimpants. Ces plantes doivent rester sur le mur et ne pas se faufiler sous les gouttières. Il faut surveiller toute l'année et intervenir aussitôt.

 

Prochain article : la taille des clématites suivant le groupe auxquelles elles appartiennent.

Dès que vos arbustes, en fleur maintenant, seront fanés, vous commencerez à tailler.

Bonne taille.

Anne

 

Rédigé par Anne

Publié dans #Travaux au jardin

Repost 0
Commenter cet article

laviec anne 11/04/2009 16:23

En commentaire de la taille de restauration j'ai entendu cet hiver Alain baraton qui déconseille le mastic.Il préfère laisser la plante se défendre elle même et toi qu'en penses-tu?

Hortimail 14/04/2009 10:19


Mon avis perso. : je pense que cela dépend de l'air du temps. Si le temps est très humide, mieux vaut mastiquer ; si le temps est sec et les branches pas très grosses, on peut peut-être laisser à
nu les coupes. A chacun de voir.
Anne